Avertir le modérateur

samedi, 10 décembre 2011

La Champagne, la Marne : Epernay ou la capitale du Champagne

   Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle aventure MonNuage : après Sylvain au ski et Sylvain à la plage, voici Sylvain et le Père Noël ! Et c'est moi, Tania, qui l'accompagne pendant ces 4 jours. Jeune monteuse/cadreuse vidéo à Paris, me voici partie prendre l'air...

... C'est à 45 minutes de Paris qu'avec Sylvain nous avons fuit les derniers préparatifs de fin d'année. Et pendant que certains cherchent encore le cadeau de l'oncle Jean-Luc, bouclent le plan de table du 24 Décembre, nous sommes partis découvrir la Champagne, la Marne, et son univers de Noël

Au programme du séjour : des bulles, des lutins... en bref quelques jours féeriques, festifs et très enrichissants.

   Et nous commençons par Epernay, capitale du Champagne, charmante ville aux rues pavées, aux boutiques chaleureuses. En flânant dans le centre-ville nous avons pu y découvrir les maisons à colombages, l'Eglise faisant face au théâtre, le "jardin remarquable" : un lieu paisible et bucolique au coeur d'Epernay, entourant l'hôtel de ville.   

Au détour d'une rue, me voici soudain comme happée par une force mystérieuse, et m'engouffre malgré moi dans un boutique aux parfums enivrants : le chocolatier Emmanuel Briet nous fait alors découvrir son pavé d'Epernay et ses figurines de chocolat. L'étoile est à la restauration ce que la tablette est au chocolat, chez Emmanuel Briet on en possède quatre...sur cinq, c'est dire si vous ne regretterez pas d'être passé dans le coin !

 

epernay, viticultures, champagne, tourisme

   Après cette pause gastronomique, nous partons à la découverte de Hautvillers, village viticole fondé en 658, perché sur une colline parsemée de vignes, berceau du Champagne. En remontant la rue de Bacchus, nous découvrons l'histoire du vin de Champagne, créé par le moine Dom Pérignon en son abbaye. 

  En redescendant le village pour regagner Epernay, nous voici devant un point-de-vue dominant les vignes de la colline, les rayons du soleil perçant les nuages et balayant d'or la vallée. A 30 mètres sous nos pieds les caves du Champagne Mercier, en route pour sa visite en petit train ! 

L'audacieuse Maison Mercier a été créée par Eugène du même nom, en 1858. C'est aujourd'hui Emmanuel (que d'Emmanuel à Epernay !), la quatrième génération, qui la dirige. En 1871, c'est armés de pics et de pioches que des hommes creuseront les 47 galeries de caves, situées sous l'Avenue de Champagne. 18 kilomètres de couloirs décorés des bas-reliefs de Gustave Navlet. Premières caves visitées et recommandées dans un guide touristique, Mercier ne s'arrête pas là dans l'innovation car il présentera lors de l'exposition universelle de 1900, le premier film publicitaire réalisé par les frères Lumière. 

epernay, mercier, champagne, caves

Aujourd'hui quelques 120 000 visiteurs peuvent chaque année découvrir à bord du petit train l'oenothèque abritant les meilleurs millésimes, la galerie de Pékin et son kilomètre de long, les différentes étapes de la fabrication du champagne, et déguster en fin de visite le fruit du travail de la maison Mercier.

   Lorsque nous remontons à la surface, Epernay a revêtu ses habits de Lumière. Grande manifestation lors du second week-end de Décembre, Habits de Lumière met en scène la ville et son Avenue de Champagne où se côtoient les plus prestigieuses maisons du vin de la Région. Des festivités hautes en couleurs, ou gastronomie et convivialité se rencontrent. Cette année la fête a pour thème le voyage et Marco Polo, scénographes et saltimbanques s'unissent pour faire de l'Avenue la plus belle Avenue du monde. 

habits de lumière, noël, epernay, fête

Les bulles crépitent dans les verres et les étoiles pétillent dans les yeux, et c'est ainsi que nous terminons cette journée. Mais n'ayez crainte, on se retrouve demain pour d'autres aventures...puisque nous partons à la rencontre du Père Noël ! A demain !

08:23 | Commentaires (3) | | |

mercredi, 25 mai 2011

Perpignan et Céret, dernier jour en Pyrénées Orientales

Et voilà notre voyage dans les Pyrénées Orientales touche à sa fin, toujours sous un soleil magnifique. Voici notre dernière journée en vidéo

Après avoir découvert la mer et la montagne, notre journée sera plus tranquille avec la découverte de Perpignan et de son vieux quartier.
Notre visite commence par le Castillet, ancienne porte principale de l'enceinte de Perpignan qui fut transformée à une époque en prison et abrite actuellement le musée d'histoire de la Catalogne Nord.

perpignan.jpg

Nous déambulons dans les rues tapissées de marbre rose en provenance de Villefranche-en-Conflent que nous avons visité hier.
Nos pas nous amènent à la cathédrale Saint Jean-Baptiste, également appelée église Saint-Jean-le-vieux, qui a la particularité d'avoir un clocher en fer forgé, dans la pure tradition de l'art catalan.

clocher.jpg

Nous terminons la visite de la vieille ville par le Campo Santo, cloître-cimetière dépendant de l'église, qui accueille de nos jours de nombreux festivals.
Et au détour d'une rue, petit passage par la Maison Quinta qui propose des toiles ensoleillées, les Toiles du Soleil, qu'on retrouve dans toute la région. Du soleil en tissu ...

toiles.jpg

La ville s'enorgueillit d'ailleurs de 300 jours d'ensoleillement par an ! Aujourd'hui c'est vérifié, et c'est à l'ombre d'une petite rue regroupant divers commerces de bouche (épiceries, maison de jambon, etc...) que nous faisons une halte le temps de déguster un verre de rosé et un gaspacho de betterave chez Henri, une institution de la ruelle.

henri.jpg

L'après-midi nous quittons Perpignan, direction Céret, fief de la cerise mais pas que. Comme Collioure que nous avions visité dimanche, la ville a accueilli bon nombre de peintres, tels que Picasso ou Chagall, attirés par la lumière qui règne ici. Cette période a laissé son empreinte puisqu'on peut trouver à Céret un musée d'art moderne proposant une collection permanente de ces peintres ayant séjourné à Céret mais également des expositions temporaires alternant art moderne et art contemporain.

musee.jpg

La ville de Céret a son vieux quartier où il fait bon se promener et où le calme règne, la preuve en est avec un chat faisant sa sieste dans les branches d'un olivier, le bienheureux!
Avant de repartir, gourmande que je suis, je ne résiste pas à l'envie d'acheter du sirop de cerise de Céret, histoire d'emmener dans mes valises un peu de la région et de son soleil ;)


Il est temps de se dire au revoir et Fins Aviat (en catalan!).

Isabelle

08:00 | Commentaires (7) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu