Avertir le modérateur

vendredi, 20 juin 2014

4 jours en Cantabrie

Nous sommes de retour sur les routes avec cette fois Mélanie (http://alittlepieceof.fr/) et Christelle (http://voyagefeminin.fr/) pour nous accompagner en Cantabrie durant 4 jours. Au programme : sports, découvertes, gastronomie et paysages incroyables !

christelle et melanie.png

Jour 1 : Altamira et Santillana del Mar

Nous arrivons cet après midi à Santander, nous sommes très bien accueillis par nos hôtes et nous prenons ensuite le chemin de la grotte d'Altamira.

altamira2.png

Ensuite nous arpentons les ruelles de Santillana del Mar, un très joli village.

santillana.png

Jour 2 : Parc naturel du Cabarceno & Picos de Europa

Une grande journée nous attend puisque nous allons découvrir le parc de Cabarceno, un espace où cohabitent de nombreux animaux sauvages, que l'on peut approcher et également nourrir lors de la visite sauvage. Nous passons en voiture très près d'eux, c'est superbe.

cabarceno.png

cabarceno2.png

En fin d'après midi, direction le téléphérique de Fuente Dé pour grimper au sommet de la montagne et observer les fameux Picos de Europa. La journée se termine sur ce superbe paysage.

picos.png

BozHD5BIAAApvXF.jpg

Nous passerons ensuite la nuit dans le refuge de Aliva, un endroit au calme, éloigné de tout, très reposant.

cantabrie,monnuagetrip,voyage,grotte,surf,parc,villages,gastronomie

Jour 3 : Randonnée  et surf/voile

Après un bon petit déjeuner nous partons en randonnée pendant plusieurs heures vers le village d'Espinama.

rando.png

Cet après midi, nous sommes allés sur la côte et plus précisément sur la plage de Somo pour participer à un cours de surf et ensuite à une balade en mer. Santander est une ville sportive et notamment pour la voile dont elle organise le mondial très bientôt.

cantabrie,monnuagetrip,voyage,grotte,surf,parc,villages,gastronomie

Jour 4 : Balade dans Santander

Dernière journée à Santander, le temps de contempler à nouveau la baie et l'océan et goûter aux fameux pinchos avant de retourner en France.

baie santander.png

Zoom sur la gastronomie en Cantabrie

En Cantabrie, nous avons pu goûter à la gastronomie régionale : fromages, fruits de mer... voici un petit résumé des douceurs que nous avons dégusté ;)

cantabrie,monnuagetrip,voyage,grotte,surf,parc,villages,gastronomie

Voici le résumé de nos aventures en vidéo :)

13:14 | Commentaires (1) | | |

lundi, 14 janvier 2013

Bonne année du Monténégro !

Une année 2013 qui commence par trois jours dans les Balkans… C’est la promesse d’une belle année riche en rencontres, découvertes, émotions !

Alors pour vous souhaiter une excellente nouvelle année, Gwen et moi vous embarquons dans notre Road Trip  au Monténégro !

 

Situé entre l’Albanie, la Croatie, la Macédoine et la Serbie : le Monténégro surgit de la mer Adriatique ! C’est un pays bien méconnu, né de l’ex-Yougoslavie, mais riche en Parcs Nationaux, où se mêlent diverses cultures et religions. Un pays donc à ne pas rater tant qu’il reste sauvage et authentique.  Cela faisait un bout de temps que je rêvais de découvrir Kotor, Sveti Stefan, le Durmitor et les vieilles villes fortifiées de la côte Monténégrine. Me voilà donc partie avec ma caméra, accompagnée de Gwen, pour un séjour aux multiples rebondissements !

 

 

Premier jour

Nous atterrissons à Podgorica, capitale du Monténégro, ville centrale non loin du Parc National de Skadar. Pour la saison le temps est très clément, nous partons sillonner les routes forestières sous le soleil ! Les premières images qu’on a du Monténégro sont donc : des forêts magnifiées par des oranges, des jaunes, des rouges , et un superbe lac statique aux pieds des montagnes…reflétant les arbres J Alors nous en profitons pour nous installer à la terrasse d’un café à Rijeka Crnojevica, face à ce joli petit pont de pierres où un vieil homme pêche !

Le serveur est timide, mais Gwen n’hésite pas à lui demander son aide pour apprendre quelques mots de Monténégrin. Le Monténégrin est une langue presque similaire au Serbe, au Croate…

 

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

Nous revoilà reparties dans les montagnes du Parc, direction Ulcinj, ville aux portes de l’Albanie. C’est un peu mon baptême de conduite sur ce genre de routes… Le GPS nous perd très rapidement, et nous voilà sur des petits chemins zigzaguant on ne sait où ! Je ne faisais pas trop ma fière ^^

Nous arrivons enfin à retrouver notre route et rejoignons en fin de journée Ulcinj ! Et là, première vue de la mer Adriatique ! Le ciel se couvre un peu, le vent se lève mais il y a de belles vagues, une jolie vieille ville fortifiée et entourée d’oliviers aux feuilles argentés. Des immenses arbres fruitiers colorent les jardins : oranges, citrons, pamplemousses… Sympa les potagers ! Gwen se repère dans la ville grâce aux nombreux minarets, mais nous repartons rapidement pour éviter l’averse de cette fin de journée.

 

Arrivées à Bar, là où nous passerons la nuit, les rayons du soleil de la matinée ont laissé place au vent et à la pluie. La vieille ville de Bar : Stari Bar, est toute en pente et en pavés, avec des petites maisonnettes de colombages qui abritent restaurant, bar, boutiques… Et nos aventures de la journée nous ont ouvert l’appétit ! Un bon dîner s’impose près du feu…

 

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

Deuxième jour

C’est à Bar que nous nous réveillons, dans un petit appartement en location, à la décoration très kitsch mais très drôle ! L’hôte du lieu observe le ciel, et nous dit que le temps risque de se gâter d’ici peu. Pas de chance pour l’un des pays les plus ensoleillés d’Europe ! Ce n’est qu’une bonne raison de plus de revenir J
Nous passons par des champs d’oliviers aux fruits bien mûrs pour atteindre Sveti Stefan, la presqu’île qui apparaît sur toutes les cartes postales ! La mer est déchaînée, turquoise, et les petits galets sont rouges. Des couleurs vivent et superbes, avec en arrière plan les petites maisons de toits oranges agrippées  au rocher. A notre grande surprise, la presqu’île est privatisée, en attente de fonds pour devenir un immense hôtel. Nous l’observons donc depuis la plage !

 

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

En direction de Budva, le « Dubrovnik » Monténégrin, nous faisons une halte au monastère Rutovo. Monastère orthodoxe entouré d’orangers et d’oliviers, et surplombant la mer Adriatique ! Les locaux sont en train de ramasser les olives qui jonchent le sol, la pluie se mêlant à l’huile des fruits.

Il est l’heure de déjeuner quand nous arrivons dans la vieille ville de Budva. Nous nous installons dans un restaurant très chaleureux, et laissons le serveur choisir pour nous ! Christian est au petit soin pour nous pendant tout le repas, il nous parle de son pays d’origine : la Macédoine, et de son amour pour le Monténégro. Il nous présente aussi Dragan, le cuisinier que nous remercions vivement pour le repas ! Ils sont un peu intimidés par la caméra mais très patients vu notre niveau en Serbo-croate ! ;)

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

Courte balade près du port de Budva, aux airs de Saint-Tropez : des Yatchs du monde entier se côtoient ! Et direction Kotor, moment tant attendu…


Les bouches du Kotor sont le seul Fjord de méditerranée, riche de son histoire maritime !

Le temps est trop couvert pour que le Fjord se dévoile,  nous allons donc découvrir son histoire au musée maritime de Kotor. C’est un peu DisneyLand pour Gwen et moi ! Gwen se passionne pour les bijoux, les lettres manuscrites… Moi pour les reproductions miniatures des bateaux. L’audioguide nous raconte les guerres, la bonne entente avec la France, l’histoire de Kotor, ville forgeronne... Les tableaux représentants les grosses tempêtes du Fjord sont sublimes, et l’orage grondant dehors, on s’y croirait !

Tout cela ne fait qu’accroître notre désir de découvrir le Fjord le lendemain…

 

Troisième et dernier jour

Le temps que la pluie se calme (on y croit !), nous déambulons dans Stari Grad, la vieille ville de Kotor. Les fortifications grimpent jusqu’en haut de la montagne, les rues pavées sont parsemées de boutiques, restaurants, cafés… Et l’Eglise Orthodoxe de Saint Nicolas domine tout ce petit monde. Saint Nicolas, c’est le Saint patron des Balkans, empereur à l’origine.  Gwen observe les icones, moi je découvre un peu l’architecture de ce lieu orthodoxe, l’univers aussi…

La tour-horloge de Kotor sonne 11h quand nous partons vers le Fjord, profitant d’une éclaircie !

Je suis un peu surexcitée, c’est un peu le climat du voyage : les bouches du Kotor. Nous laissons la voiture au pied d’un monastère, et nous approchons d’un petit port… La vue est magnifique ! Les montagnes noires surgissent de l’eau claire, une meute de loup hurle dans la forêt, la mer est calme et des rayons du soleil percent à travers les nuages. Un paysage fantastique, je ne tiens plus en place avec ma caméra ! L’eau n’est pas si froide en vérité, je regrette de ne pas avoir pensé au maillot de bain…

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

D’ici on peut observer Kotor de loin, et loin de la route nous n’entendons que le bruit des remous et des loups. Mais Gwen entend l’orage qui revient, nous reprenons donc la voiture…

 

C’est la fin de ce séjour, quelques heures avant le départ, nous souhaitons quand même goûter au café Turc, depuis le début du voyage nous en parlons ! Mais les cafés sont très peu fréquentés par des femmes ici… Nous trouvons donc refuge dans un petit restaurant tenu par Lily et Bily, deux jeunes femmes souriantes et attentionnées ! Elles nous font découvrir le vin issu des vignes de Podgorica, la soupe de poisson, et le café Turc ! Nous voilà alors dans la petite cuisine du restaurant, pendant que Lily nous donne la recette d’un bon café.

 

podgorica,kotor,fjord,méditerranée,mer adriatique,budva,sveti stefan,monténégro,balkans,vacances,road trip,tempête,hiver,loups,gastronomie,vin,rencontres,musée

Un très beau moment partagé avec elle avant de repartir pour la France. Gwen repart avec les images du Lac de Skadar et ses couleurs, moi avec le Fjord et ses loups… Les ténébreux Monténégrins nous auront surpris par leur accueil, leurs attentions, leur écoute ! De belles rencontres, des images magnifiques et finalement, la tempête qui aura donné à tout cela une atmosphère majestueuse, digne d’un beau film d’aventure.

 

Il nous tarde de revenir en été, en n’oubliant pas le maillot de bain cette fois !

 

Tania


Merci à Lexar pour leur soutien !

09:04 | Commentaires (1) | | |

mercredi, 18 avril 2012

Bretagne Plein Sud : les produits du terroir

Pour cette dernière journée de découverte de La Baule, de la presqu’île de Guérande et du Parc naturel régional de Brière, nous nous intéressons aux produits du terroir.

Un menu entre terre et mer : poissons fraichement pêchés à la Criée de La Turballe, viande bovine de Brière, huîtres de Pen-Bé à Assérac et pigeons sont à la carte !

C'est à 6 heures du matin que nous avons rendez-vous au port de la Turballe. Si c'est tôt pour des vacanciers, mais c'est notre seule chance de visiter la criée, mais aussi de voir les derniers bâteaux rejoindre le port. Question fraîcheur, on ne peut pas faire mieux ! Ce ne sont pas les pêcheurs, mais les employés qui récupèrent directement la pêche du jour pour l'emmener à la pesée, puis à l'étiquetage des lots, qui rejoignent ensuite le coeur de la criée, où grossistes et poissonniers achètent les lots. Loin de l'image que je me faisais de lieu, tous les échanges sont informatisés comme à la Bourse, et il est même possible de passer les ordres par internet ! Une fois la transaction effectuée, le poisson est conditionné sur place puis part pas plus d'une heure plus tard dans des camionnettes réfrigérées. Pour le conditionnement, la criée peut fabriquer jusqu'à 100 tonnes de glace par jour ! Aujourd'hui, la pêche a été bonne !

la baule,guerande,briere,parc régional,bretagne,bretagne sud,gastronomie,la turbale,huitres,ostreiculture,viande,bovin,criée,poissons

Après un petit déjeuner sur le port de la Turballe, nous retournons en Brière, car nous avons rendez-vous avec Jordan, un jeune éleveur. Essentielles à l'équilibre du parc, les vaches des éleveurs de Brière profitent des pâturages au minimum 6 mois dans l'année, entre autres contraintes, afin d'obtenir le label de viande bovine du Parc Naturel de Brière. Et comme vous pouvez le constater, elles n'ont pas l'habitude d'avoir d'autre compagnie que celle de Jordan, et seront difficiles à rattraper...

la baule,guerande,briere,parc régional,bretagne,bretagne sud,gastronomie,la turbale,huitres,ostreiculture,viande,bovin,criée,poissons

En bons reporters d'investigation, nous sommes passés des pâturages à la table, à l'auberge de Kerhinet, qui fait partie des restaurateurs proposant cette viande de Brière, et pouvons donc vous l'assurer : c'est un régal !

 

Après le déjeuner, prenons une leçon d'ostréïculture. Avec Antoine, nous pensions qu'il suffisait de déposer de jeunes huîtres dans la mer, puis de revenir les chercher 6 mois plus tard pour les mettre dans des bourriches. Et bien c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. C'est à Assérac plus précisément dans le traict de Pen Bé, un bras de mer magnifique, au nord de la presqu'île, que Didier Jousseau nous a fait découvrir son métier. 

Il faut attendre 3 ans, et beaucoup de manutention avant de savourer les huîtres. Les jeunes huîtres, ou naissins, sont réparties dans des poches au maillage fin, puis au fur et à mesure de leur croissance on répartira ces naissins dans deux poches, elles seront maintes et maintes fois retournées, les huîtres attachées entre elles séparées manuellement, puis on les dispose à nouveau dans des poches au maillage moins serré, on les retournera, etc. Il faudra aussi faire attention à la météo et aux horaires de marée. J'aurai une pensée émue pour les ostréïculteurs lors de ma prochaine dégustation !

la baule,guerande,briere,parc régional,bretagne,bretagne sud,gastronomie,la turbale,huitres,ostreiculture,viande,bovin,criée,poissons

Dernière étape de notre visite en destination Bretagne Plein Sud, nous découvrons dans la campagne alentour les Pigeons de Mesquer. Rémy Azeno s'est lancé dans l'élevage de pigeonneaux au début des années 80, et est aujourd'hui épaulé par son fils, en photo ici avec des pigeons d'ornement. On est loin de la batterie ! Les pigeonneaux sont élevés en plein air, dans des volières spacieuses et lumineuses, et la clientèle, principalement de grands restaurants étoilés, démontre la qualité de ces produits.

la baule,guerande,briere,parc régional,bretagne,bretagne sud,gastronomie,la turbale,huitres,ostreiculture,viande,bovin,criée,poissons

En espérant que vous aurez apprécié cette escapade à la découverte de La Baule, de la Brière et de la presqu'île de Guérande autant que nous, je vous dis à bientôt !

Sylvain

09:00 | Commentaires (1) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu