Avertir le modérateur

mercredi, 30 mai 2012

Le Val-de-Marne : le château de Grosbois et les secrets de Cléopâtre

Notre aventure continue à Boissy-Saint-Léger. Après le château de Vincennes, c'est au tour du château de Grosbois, datant du 17ème siècle, de nous émerveiller ! De magnifiques dorures, des pièces gigantesques, de splendides peintures de chasse, de très belles tapisseries, des porcelaines (oui, ça paraît kitch maintenant mais à l'époque c'était hyper branché)... Enfin, je vous laisse admirer ça par vous-même grâce à cette petite vidéo !


Un objet du château a particulièrement attiré notre attention. Une mystérieuse table à jouer qu'on ne peut déplier que si l'on découvre la manière astucieuse de le faire... Intenable suspens, je sais, mais rien ne vous sera révélé (sauf si vous avez regardé notre vidéo, bien sur) ! La jeune femme qui nous guide nous conte aussi l'histoire du Maréchal Berthier, stratège de Napoléon, qui a habité le château et y organisait des chasses et des festivités.

DSC_0790.JPG

Nous avons ensuite traversé la salle des victoires de Napoléon (pleine de tableaux illustrant les conquêtes de ce dernier) et avons terminé notre visite par ce qui est pour moi la plus belle pièce du château : la bibliothèque. Jamais on avait vu de bibliothèque si impressionnante. Telle la Belle qui découvre la bibliothèque de la Bête (revoyez vos classiques) nous sommes restés bouche bée devant ces étagères contenant plus de 3000 ouvrages, devant les anciens manuscrits, les cartes, les tableaux et les statues présentes dans la salle.

DSC_0707.JPG

Le château de Grosbois se trouve dans un domaine de 410 hectares où l'on trouve également un centre d'entraînement hippique de réputation mondiale. Se promener dans cet endroit et croiser des cavaliers faisant trotter leurs chevaux provoque une drôle de sensation : on a le sentiment d'être dans une petite ville consacrée exclusivement aux trotteurs ! Cependant, on comprend pourquoi LE musée du trot français se trouve également dans ce domaine, au rez-de-chaussée du château. Un musée très intéressant, même pour ceux qui ne sont pas passionnés par le sport équestre.

DSC_0809.JPG

Mais revenons plutôt à nos moutons, ou devrais-je dire, à nos ânes ! Car oui ! C'est dans l'asinerie de Pierre Cousin, à Chennevières-sur-Marne, que le voyage continue... Curieux, nous avons écouté l'éleveur parler avec fierté et tendresse de Bohême, Cartouche ou encore Variane (ses ânesses, vous l'aurez deviné). Il nous a expliqué que contrairement à la tradition du « bonnet d'âne » et à l'expression « bête comme un âne », ces animaux sont des modèles d'intelligence, de courage et de loyauté. Initialement, on mettait d'ailleurs un « bonnet d'âne » aux élèves en difficulté, en espérant qu'ils s'imprègnent ainsi de la persévérance de l'animal !

DSC_0919.JPG

J'ai demandé ensuite pourquoi la reine Cléopâtre prenait son bain dans du lait d'ânesse. C'est alors que le grand secret fût révélé... En effet, il se trouve que le lait en question, qui se rapproche fortement du lait maternelle, est riche en vitamine E. Cette vitamine a des propriétés antioxydantes et lutte contre les dérivés réactifs de l'oxygène produits notamment par l'oxydation des acides gras et... Bref, c'est bon pour la peau quoi !

Enrichis par cette découverte, nous sommes partis à la rencontre des ânesses et avons même assisté à la traite de l'une d'entre elle. Quel plaisir de caresser le poil incroyablement pelucheux des nouveaux nés et de sympathiser avec ces adorables périssodactyles ! (Périssodactyle (n.m.) mammifère d'un ordre comprenant des animaux dont le pied repose sur le sol par un nombre impair de doigts, tels les équidés, le tapir ou le rhinocéros.) Ça vous en bouche un coin hein ?

DSC_0900.JPGSignalons aussi que Bohême, une jeune ânesse, n'a pas su résister au charme d'Antoine (qui se ressemble s'ass... hum, pardon). L'histoire raconte qu'ils vécurent heureux et eurent beaucoup de bébés ânons !

A demain pour de nouvelles aventures ! ;)

Coraline

09:00 | Commentaires (2) | | |

lundi, 28 mai 2012

Le Val-de-Marne : le château de Vincennes et le sacre de l'or bleu

Un département, deux voyageurs, de nombreuses activités ! C'est dans le Val-de-Marne (94) que nous sommes partis, Antoine et moi, passer quelques jours pour explorer cette partie de la région Ile-de-France. Je vous laisse découvrir notre première journée en vidéo !

Notre première étape ? Le château de Vincennes, monument historique incontournable du Val-de-Marne. Enfin, incontournable pour qui sait que le donjon et le château ne sont en fait qu'un seul et même bâtiment, sinon, on peut toujours chercher... Heureusement, nous avions un guide pour nous expliquer cette subtilité : au Moyen-Age, les châteaux forts étaient tout simplement des donjons ! Nous avons continué la visite tout en écoutant les savoureuses anecdotes liées au château comme par exemple l'histoire du roi Henri II et de sa maîtresse Diane de Poitiers ou encore celle du Roi d'Angleterre, Henri V, dont le cadavre fut transféré à Westminster de façon plutôt... atypique (oui, je persiste à penser que faire bouillir un roi est un acte atypique...)

DSC_0171.JPG

Nous avons également découvert que, contrairement à nos idées reçues, les gens du Moyen Age étaient loin d'être des Hommes sales et malodorants : non seulement ils se lavaient régulièrement mais ils se brossaient même les dents ! Et saviez-vous que nos amis les dauphins, à l'époque, étaient représentés par des poissons à tête de chien ?! Il faut dire que les sculpteurs de Vincennes avaient rarement eu l'occasion d'en apercevoir et qu'ils laissaient libre court à leur imagination pour représenter un poisson « avec des dents ». Et je dois reconnaître que j'ignorais, avant la visite, que le château avait servi de geôle pour des prisonniers célèbres tels que le marquis de Sade, Diderot ou encore Voltaire !

DSC_0124.JPGMais nous n'étions pas au bout de nos surprises ; après avoir (héroïquement) grimpé les 246 marches d'un escalier autrefois réservé aux serviteurs, nous nous sommes retrouvés au sommet du plus haut donjon d'Europe ! Et nos efforts (douloureux) furent amplement récompensés ; la vue à cette hauteur en valait la chandelle. La tour Eiffel, la tour Montparnasse, le Sacré Cœur, le bois de Vincennes... Une vraie carte postale ! Du haut du donjon, face au soleil et au vent, on dominait les terres, on avait le monde à nos pieds ! (Bon d'accord, on avait Paris à nos pieds. Mais c'est déjà un bon début !)

DSC_0132.jpgAprès la découverte de ce château, nous sommes repartis, plein de curiosité, vers une autre destination ; Nogent-sur-Marne. Là bas se tenait le festival de l'Oh, une belle initiative dont l'objectif est de sensibiliser les gens à l'importance de l'or bleu, l'eau, « notre bien commun », et aux dangers des inondations dans la ville de Paris. La fête battait son plein, et nous n'avons pas mis longtemps avant de nous laisser porter par l'ambiance qui régnait sur place ; les bateaux sur les quais, les chants de marins, le stand de maquillage qui proposait de déguiser les enfants en jeunes pirates... (veinards !). Le festival proposait aussi des activités de sensibilisation, des jeux, des petites croisières commentées sur la Marne, des spectacles plutôt conceptuels sur le thème de l'eau...

DSC_0349.JPG

DSC_0269.JPG

Nous avons passé l'après midi à flâner, à profiter du soleil, des transats, des animations artistiques et ludiques... Ce fut une journée forte en découvertes et pourtant, ce n'est que le début des aventures... La suite dans le prochain chapitre ! ;)

Coraline

09:00 | Commentaires (1) | | |

vendredi, 17 juin 2011

A cheval dans le sud de la Mayenne

Aujourd'hui nous partons explorer le sud de la Mayenne près de Saint-Sulpice pour une randonnée à cheval.  Mais avant de mettre le pieds à l'étrier, voici les images de notre journée:



Tous en selle!  L'itinéraire de notre ballade guidée par Maine Attelage commence dans un cadre splendide, celui du château de la Rongère.  Il se situe au fond d'une longue et large avenue boisée.  Le bâtiment du XVIIIe siècle est encadré de vastes jardins avec vue sur la Mayenne.

cheval.jpg

C'est  justement vers la rivière que nous nous dirigeons, en marquant un arrêt à l'écluse de la Rongère pour profiter de la vue.  Au trot puis au galop, nous retrouvons le chemin de halage qui traverse la Mayenne du nord au sud.  La campagne est splendide.  Des percées de soleil illuminent les champs de blé couleurs caramel, ponctués de coquelicots.

campagne.jpg

En début d'après-midi, nous décidons de nous perdre dans les vergers de la ferme du Theil.  Ce domaine familial tenu par trois frères confectionne du cidre depuis 1996.  Et avec beaucoup de talent!  Chaque année, le domaine remporte des médailles pour la qualité nationale de ses cidres et pommeaux.  Nous optons pour une bouteille de Poiré du Maine, un  cidre de poire clair, doux et raffraichissant. Ambiance estivale!

cidre.jpg

Pour le bon plan: sachez qu'on peut se faire livrer ce genre de délicieux produits grâce au « Des clics Fermiers », un rassemblement de producteurs locaux qui livrent dans de nombreux points relais du nord au sud de la Mayenne

Pour nous, la dégustation s'arrête ici car c'est déjà la fin de notre séjour en Mayenne et on espère vraiment pouvoir revenir bientôt.

A la prochaine!

 

Manon

07:54 | Commentaires (1) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu