Avertir le modérateur

mardi, 05 avril 2011

L'avenir pousse en Anjou ! 2/2

Mon voyage en Anjou continue sous terre, à près de 130 mètres ! Casque sur la tête, sécurité oblige, je découvre une ancienne mine d'ardoise, la Mine Bleue. Après avoir effectué une spectaculaire descente en funiculaire, j'embarque dans un petite train minier à la découverte du travail et du mode de vie des mineurs et tout cela, à 13 degrés de température, toute l'année ! La mine n'est plus en activité depuis 1936 mais l'ardoise reste omniprésente sur les toits angevins.

DSC03272.JPG

Après une heure trente de visite, j'ai une toute petite idée du bonheur que pouvaient éprouver les mineurs en remontant à la surface et une fois le soleil retrouvé, je reprends la route direction Saumur.
C'est de loin que j'aperçois le magnifique Château de Saumur, surplombant majestueusement la Loire que je découvre par la même occasion. Le plus long et le plus beau fleuve de France m'impressionne par ses couleurs et son environnement préservé. D'ailleurs, le Val de Loire, présent sur plusieurs départements dont celui du Maine-et-Loire, est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

DSC03543.JPG

Mais à Saumur, c'est autre chose qui m'intéresse. Au pied du château, revêtu d'un maillot de cycliste d'époque, je vous invite à noter dans votre agenda, un rendez-vous à ne pas manquer, celui de l'Anjou Vélo Vintage, le 19 juin au départ de Saumur. Une Rando Vélo Rétro déjantée entre Loire, vignoble et troglos, pour tous les niveaux !
En attendant ce rendez-vous, je me promène sur la route des vins qui m'emmène à un autre château, celui de Montsoreau, qui m'offre une nouvelle fois, une vue imprenable sur la Loire, ses îlots et ses bancs de sable qui parsèment ce fleuve.

DSC03689.JPG

C'est en haut du château que je reste quelques minutes, sans rien dire et sans rien faire, devant ce paysage majestueux, juste là, sous mes yeux.

En route, je ne suis pas resté insensible aux vignobles que j'ai traversés et il me tarde désormais de déguster ces fameux vins.
C'est au coeur du saumurois que je visite les caves Bouvet-Ladubay, creusées dans le tuffeau. Ce producteur de vins pétillants m'explique toutes les étapes de la fabrication des vins dans un décor magique, "La Cathédrale engloutie" : une scénographie avec son et lumière autour des monumentales sculptures de Philippe Cormand, qui se déroule sur 400 mètres de galerie. Ici, le vin est sublimé par l'art qui a toute sa place ! Pour preuve, à côté des caves de près de 8 kilomètres, une galerie d'art contemporain et un théâtre, rien que ça !


C'est avec un verre de la cuvée Taille Princesse de Gérard Depardieu, un vin fines bulles de Loire, que mon séjour se termine en Anjou de la meilleure manière.


L'avenir pousse en Anjou ! Vous en doutez encore ? La vidéo complète de mon voyage :

A bientôt,


Philippe

 

 

 

 

 

08:00 | Commentaires (6) | | |

lundi, 04 avril 2011

L'avenir pousse en Anjou ! 1/2

C'est au Bioparc Zoo de Doué que débute mon voyage en Anjou. Entouré de girafes et de rhinocéros, je ne peux pas rêver mieux comme point de départ de mon séjour sur ce territoire historique correspondant à l'actuel département de Maine-et-Loire.

Son vignoble, son fleuve et ses rivières, son ardoise et son tufeau, ses troglodytes, l'Anjou recèle de nombreux trésors mis en valeur par de nombreux sites touristiques. L'avenir pousse en Anjou, la preuve en vidéo :

Le Bioparc zoo de Doué n'est pas un zoo comme les autres. Rien que son implantation troglodytique vaut le détour. Sur plusieurs niveaux, c'est d'en haut que j'observe les girafes de ce parc animalier. Une situation exceptionnelle pour des animaux de toute beauté qu'on peut approcher de très près ! Bien évidemment, je laisse le rhinocéros tranquille ...

DSC03488.JPG

En revanche, je me laisse approcher par des perroquets aux couleurs impressionnantes. C'est dans ma main qu'ils viennent manger une noix avec leur bec plus impressionnant que dangereux. Ensuite, entre deux bambous, non loin d'une cascade, je rencontre Michel Bondu, responsable communication et marketing du zoo. On passe de longues minutes à discuter ensemble des projets-nature du Bioparc. Si les 70 espèces présentes sont choyées, d'autres projets visent aussi à la préservation de la faune et des écosystèmes menacés dans le monde entier.

DSC03422.JPG

Michel est un grand amoureux des animaux mais aussi de l'Anjou. Il y règne une douceur de vivre, selon lui. C'est ainsi, en ambassadeur, qu'il me conseille quelques sites à visiter et des endroits où me balader. Sans plus attendre, je prends la direction d'Angers.

Capitale de l'Anjou, cette ville d'art et d'histoire a bien des histoires à raconter. Son château, sa cathédrale, ses demeures aux façades de tuffeau et aux toits d'ardoise, révèlent une histoire riche et un patrimoine conservé. Pour observer tout cela, rien de mieux qu'une petite pause sur la rive droite de la Maine.

DSC03244.JPG

Le temps passe mais heureusement, Terra Botanica, se situe aux portes d'Angers, à même pas dix minutes de route.

Une nouvelle fois, je me retrouve transporté dans un autre monde, celui du végétal !

Terra Botanica a ouvert ses portes le 10 avril 2010 sous l'impulsion du Conseil Général du Maine-et-Loire. 110 000 m2 de jardins, d’espaces aquatiques et de serres, jalonnés de 40 attractions et animations m'offrent une découverte multidimensionnelle de la flore des 6 continents, une vraie vitrine de l'Anjou et de sa tradition végétale ...

IMG_1348.JPG

D'ailleurs, pour plus d'informations sur cette destination, n'hésitez pas à vous rendre sur L'Avenir pousse en Anjou !

Dès demain, la suite de mon voyage, dans le vignoble et en vélo !

Philippe

 

 

08:00 | Commentaires (3) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu