Avertir le modérateur

jeudi, 06 janvier 2011

Voyage au Mali : villages Dogon de la falaise

Encore un réveil sur l'un des toits du Mali. Mais celui-ci a un goût amer : ce fut notre dernière nuit à la belle étoile. Nous restons ainsi dans nos sacs de couchage profitant de ces derniers instants enchanteurs dans un décor de rêve. Mais il est temps de se mettre en route. Même si le trek "Villages Cachés du Pays Dogon" organisé par le voyagiste La Balaguère continue, Zoé et moi devons rentrer un peu plus tôt pour des raisons techniques. C'est le coeur gros que nous quittons nos camarades avec qui nous avons vécu des moments d'exceptions parfois dans la peine mais plus souvent dans le bonheur ! La randonnée, ça vous solidarise un groupe ...
Sur le retour, accompagné de Moïse, un spécialiste du Pays Dogon, nous découvrons ce que nos compagnons de route iront explorer à pied lors de la fin de leur séjour :



Notre première halte, le village de Yendouma-Da, à peine visible de la plaine, accrochée à la falaise. Il est plein de ces greniers représentatifs du Pays Dogon. On peut le fermer à l'aide de cadenas, ce qui offre aux femmes un espace d'intimité. Ils s'en servent de placard ou de garde-robe et sont utilisés pour stocker les céréales.

DSC01268.JPG

Dans le Pays Dogon, il y a trois espaces : la plaine, la falaise et le plateau. Il existe plusieurs failles pour monter et descendre du plateau à la plaine. Celle que nous empruntons s'appelle la Faille Banani, et se trouve vers le milieu du Pays Dogon. Encore une fois, la terre ici est rouge. Nous montons cette déchirure dans la montagne et heureusement, en haut, des femmes nous offrent de la bière de mil. La vue est absolument sublime. Une énorme montagne nous fait face et vers la droite, nous pouvons observer l'avancée du désert sur la plaine.
DSC01345.JPG

Dans la falaise, accrochés à ses parois, se trouve les vestiges des habitations des premiers habitants : Les Tellems. Ce sont des maisons troglodytes plus ou moins détruites. Aujourd'hui, les Dogons s'en servent de caveaux mortuaires. Ils montent alors les corps par un système de cordes. C'est très impressionnant.

DSC01312.JPG

C'est à Mopti que notre voyage se termine... Il nous faudra du temps pour réaliser l'expérience que nous venons vivre et dont nous sortirons grandis, j'en suis sur. Des paysages époustouflants, une culture aux multiples facettes, des habitants attachants, dans un pays qui peine à trouver ses marques et où la pauvreté tient encore et toujours une place trop importante.

Si vous aussi, cette aventure vous tente, attention, un voyage au Mali ne s'improvise pas ! N'hésitez pas à faire comme nous et vous tourner vers des spécialistes tels que La Balaguère ou encore vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes.
Vous pourrez aussi trouver une page dédiée à cette destination hors du commun sur www.monnuage.com

Zoé et Philippe

08:00 | Commentaires (6) | | |

mercredi, 05 janvier 2011

Voyage au Mali : d'une forêt de manguiers à la rencontre avec un caïman

Un nouveau réveil sur un toit malien. Nous vivons désormais au rythme du soleil. Dès qu'il pointe le bout de son nez, nous nous mettons en route pour une nouvelle journée de marche. Une journée encore où nous nous attelons à la découverte des villages cachés du Pays Dogon au Mali. Sur notre route, des paysages de plus en plus variés, une forêt de mangue et une rencontre avec un caïman :

Notre guide Abraham est intarissable. C'est avec plaisir et passion qu'il répond à nos questions tout en sachant nous remettre à notre place quand nos réflexes d'occidentaux lui paraissent déplacés. Pour appréhender une expérience dans un pays tel que le Mali, il faut savoir être humble et ne pas vouloir donner des conseils aux locaux pour améliorer leurs conditions de vie. Et oui, nos propositions sont rarement adaptées aux besoins réels des populations ou à leurs moyens. C'est d'ailleurs tout l'esprit de ce voyage au Mali organisé par La Balaguère : ne pas avoir d'a priori, avoir un esprit routard et privilégier la valeur des rencontres !

DSC01129.JPG

Sur notre route, nous croisons nos porteurs qui portent nos bagages et le nécessaire de cuisine sur la tête. Une situation quelque peu embarrassante... Mais le gène ne subsiste pas longtemps ! Dans les pays où la marche à pied est le mode traditionnel de transport, le portage est naturel et constitue en plus un revenu non négligeable pour ceux qui le réalisent. Zoé s'y essaye mais n'a pas malheureusement l'expérience de la population locale qui pratique depuis l'enfance. Mais ça va venir ... ;)

Nous pénétrons ensuite dans une forêt de manguiers. Quel bonheur de se retrouver dans une oasis de fraîcheur entourés de mangues, de bananes et de papayes. Des fruits au goût sans précédent ! D'ailleurs Zoé ne m'en laisse pas une miette. Peu importe, la vue d'un caïman nous détourne de nos préoccupations gastronomiques. Un moment inoubliable. Il était là sans bouger, à se dorer la pilule au soleil... Se sentant dérangé par le crépitement de notre appareil photo, il saute dans l'eau nous laissant ahuri par cette nouvelle rencontre.

DSC01089.JPG

Mais que va-il nous arriver demain  ? ;)
Si un voyage au Mali vous tente, attention, il ne s'improvise pas ! N'hésitez pas à faire comme nous et vous tourner vers des spécialistes tels que La Balaguère ou encore vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes.
Vous pourrez aussi trouver une page dédiée à cette destination hors du commun sur www.monnuage.com

Philippe

08:00 | Commentaires (1) | | |

mardi, 04 janvier 2011

Voyage au Mali : le Pays Dogon nous ouvre ses portes

Aux portes du Pays Dogon, notre randonnée avec La Balaguère démarre véritablement à la recherche des villages cachés.

C'est au petit matin que nous nous mettons en route pour éviter de marcher lors des heures les plus chaudes de la journée.
Dans notre groupe, chacun porte désormais les couleurs d'une ethnie africaine. Il y a Danielle, la Touareg, Claudine, la Peul, Michel, le Bambara, Catherine, la Bozo, Ann, la Songhaï sans oublier notre chef Dogon, Abraham ( qui est aussi notre guide ) !
Nous ne sommes pas assez malheureusement pour représenter les 23 ethnies présentes au Mali qui est une véritable mosaïque de peuples.
Nous partons ainsi à la découverte du Pays Dogon, aux paysages incroyables et à la population si attachante :


La mise en route est quelque peu difficile. Nos corps encore engourdis par une nouvelle nuit à la belle étoile souffrent de la chaleur dans l'effort notamment lors de notre première ascension.

DSC00340.JPG

Mais une fois arrivés en haut d'un plateau rocheux tous nos maux disparaissent devant le paysage qui s'offre à nous. Nous sommes très vite rejoins par les enfants d'un village voisin que nous n'avions même par remarqué. Il faut dire qu'il est exactement de la couleur de la terre dont il jaillit.
Ce village, c'est celui de Bendé. Les enfants nous encouragent en chanson dans nos efforts. Nous ne parlons pas la même langue mais nous avons tous le sens du rythme ! Abraham nous apprend quelques mots de Dogon enfin quelques mots de son dialecte ! Et oui, il existe plus de 80 dialectes en ces terres dogonnes.

DSC00732.JPG

Une fois la règle élémentaire de l'hydratation assimilée (il faut boire très souvent), nos corps ne rechignent plus à crapahuter ! Notre chemin est aussi agrémenté de manguiers et de points d'eau qui nous permettent régulièrement de faire le plein d'énergie et de se rafraîchir.

DSC00469.JPG

Avant la tombée de la nuit et après avoir marché pendant près de 5 heures , nous arrivons dans le village de Pereguasaï dans lequel se trouve un campement communautaire financé par La Balaguère.
Au Mali, grâce à des coordinateurs sur place, le voyagiste mène des projets de développement : création de structures d'hébergement, aide financière aux écoles, aux dispensaires, formation des acteurs...
Le tourisme solidaire prend une place importante dans ces pays pauvres et peut devenir une véritable alternative à leur développement.

Mais attention, un voyage au Mali ne s'improvise pas ! N'hésitez pas à faire comme nous et vous tourner vers des spécialistes tels que La Balaguère ou encore vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes.
Vous pourrez aussi trouver une page dédiée à cette destination hors du commun sur www.monnuage.com.

Bon voyage,

Philippe

 

08:00 | Commentaires (7) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu