Avertir le modérateur

mercredi, 08 juin 2011

Premier jour en Dordogne : le Périgord Vert

Bonjour à tous, nous sommes très heureux de vous convier en Dordogne pour toute la semaine ! :)

Vert !...  La couleur, le vert ! Amusant de commencer ce périple ainsi. Nous aurions pu passer tout d’abord par le Périgord noir (région de la truffe) ; le blanc (pour sa pierre calcaire) ou le pourpre (le… vin, oui !!, bonne réponse au fond)

Mais un feu rouge qui passe au vert, ca veut dire : GO, en avant toute ! Alors ni une ni deux, nous nous prenons au jeu, et enclenchons la première. Direction avouée et désirée : ce Périgord vert. Voici donc notre première journée de voyage en vidéo :

Nous commençons par découvrir Nontron. Toute petite sous préfecture de quelques 3500 habitants. Une coutellerie, fierté du pays, pile « au fond à droite après la poste-vous pouvez pas vous trompez ». Fierté car considérée comme la plus ancienne de France encore en activité. Six siècles de savoir faire… une expérience qui permet de façonner des couteaux ! Bois de buis, bois de rose, ébène, genévrier… Un travail chirurgical poétique à souhait… Une visite dans l’atelier… waouhou.. Une technique, une précision, un régal à regarder ces hommes donner vie à ces beaux outils. Une fête des pères aussi, qui approche… Le cadeau qui coule de source, Antoine a investi. Il repart avec un petit paquet sous le bras, et un sourire aux lèvres en prime.

Coutellerie Nontron (4).jpg
Coutellerie Nontron (2).jpg

De nouveau dans l’auto, on ré-embraye… de nouveau des routes et des paysages superbes. Et au détour d’un énième virage,  un monument qui nous fait entonner un « oooh » de concert. Le château de Jumilhac : un condensé de ce qui se fait de mieux en la matière. Richard Cœur de Lion a aimé le piller, Du Guesclin s’est essayé à le démanteler. Mais il est bien fringant, tout comme son propriétaire –M. de la Tour du Pin- qui nous fait la visite… Gente dame enfermée 30 ans pour risque d’adultère, escaliers secrets, alchimie, pierre philosophale, parc dans le style de Le Nôtre, labyrinthe boisé… Des histoires, une Histoire... Tout est là pour voyager dans le temps.

Chateau de Jumilhac (5).jpg

On s’y perd d’ailleurs, question timing... Et nous sommes à deux doigts de manquer la suite ;)

Cela serait idiot. Car riches ! RICHES !!! Nous sommes riiiiches…. (enfin, euh… presque :P) Un coup de pelle dans l’Isle, la rivière qui coule à deux volées du château, et nous voilà devenus chercheurs d’or. Philippe Roubinet, un vrai de vrai qui s’est cassé le dos durant près de 25 ans nous donne deux-trois conseils. Le maniement du tamis, de la batée, les mouvements circulaires pour évacuer l’eau et le sable…  Avec un peu de travail, on réussira bien à égaler la production de 25 tonnes d’or brut retirés en 2 décennies des 1200 carrières de la région… (oui oui, 1200 !!)

On se crache dans les paumes, on s’y colle :)

Orpaillage (5).jpg

Et on reprend malgré tout la route, on reviendra, c’est sur. Direction Brantome ! Un clocher que nombres énoncent comme le plus ancien de France, des placettes adorables… Et ce monastère du XII ème siècle, magnifique, imposant, à même la falaise, à deux pas de la rivière « la Dronne »...

Brantome (5).jpg
Brantome (1).jpg

Un bel endroit pour faire étape ;)

A demain !

François-Xavier

00:35 | Commentaires (2) | | |

mercredi, 20 avril 2011

La douce vallée de la Dordogne

Hello !
Voilà une belle journée nature dans le Lot où nous avons découvert la vallée de la Dordogne, le résumé en vidéo :


Pour se faire une idée de cette vallée quoi de mieux que de mettre directement les pieds dedans en compagnie d'un habitué ! Au petit matin, on retrouve Roger qui nous attend au bord de l'eau avec sa barque.

Roger.jpg

C'est un sacré bonhomme Roger et du haut de ses 70 ans il a la forme et la langue bien pendue ! Nous voilà parti tous les 3 à ramer sur la tranquille Dordogne. Roger est intarissable sur l'amour qu'il porte à cette rivière, il navigue dessus depuis qu'il est môme, il aime l'eau qui coule, son bruit, les couleurs qui changent avec les saisons. Mais il a l'oeil qui frise quand il remonte dans ses souvenirs, du temps où il emmenait les demoiselles sur sa barque pour leur montrer les jolies lumières de la rivière et les séduire avec le chant des oiseaux ! D'ailleurs, moi aussi j'ai eu le droit au coup du rossignol, il n'a rien perdu le Roger ! Aujourd'hui il a hérité d'une petite parcelle au bord de l'eau et c'est avec ses amis et sa famille qu'il vient y faire la fête autour d'un bon barbecue. Je crois que c'est ça en fait la vallée de la Dordogne, une nature accueillante et préservée avec des habitants qui savent en profiter !

carennac.jpg

Ramer nous a ouvert l'appétit, direction Carennac pour déjeuner. C'est un petit village tout mignon situé sur une terrase rocheuse dominant la rive gauche de la Dordogne. Cité médiévale classée parmi "les plus beaux villages de France", elle est construite autour d'un monastère et les ruelles qui l'entourent constituent les anciennes enceintes. La balade vaut le coup d'oeil car les bâtiments sont vraiment bien restaurés et le charme de l'endroit opère de lui-même. Je vous conseille aussi la visite du cloitre.

Castelnau.jpg

Sur la rivière, le matin, Roger nous avait montré le Château de Castelnau-Bretenoux qu'on appercevait au loin. Et bien nous nous y rendons pour aller le découvrir de plus près. La première chose qui impressionne, outre sa taille imposante, c'est qu'il est tout rouge. C'est en fait parce que la pierre du coin est chargée en fer ce qui lui donne cette couleur. Pour la petite histoire et pour ceux que ça interesse, ce château, dont les plus vieilles parties datent du 13ème, a très longtemps appartenu à une puissante famille du Quercy : les Castelnau-Bretenoux. En 1896, c'est Jean Mouliérat, le tenor de l'Opéra comique de Paris qui le sauve de la ruine et l'aménage avec une collection de meubles hétéroclites et aujourd'hui il appartient à l'Etat. On peut visiter ses enceintes, sa cour, les pièces interieures mais on peut surtout monter tout en haut de la tour d'artillerie. De là, la terrasse panoramique offre un super point de vue sur toute la vallée de la Dordogne. On apperçoit même les prémices du Limousin au nord et ceux de l'Auvergne à l'Est. Bref, on y voit très loin !

lacave.jpg

Dernière étape, direction les grottes de Lacave. Pour s'y rendre, on se perd sur les petites routes de campagne, tant mieux car on tombe sur des supers points de vue sur la Dordogne. Arrivés à la grotte, on embarque dans un petit train qui s'enfonce dans le noir. On ne sait pas trop où nous allons atterrir mais on y va ! Le petit train repart et nous voilà Philippe et moi, tout seuls dans ces couloirs sombres où l'humidité et la chaleur nous surprennent. L'ambiance sonore est étrange aussi, pas un bruit mais pourtant une résonnance trés forte qui amplifie la moindre goutte qui tombe. Moi, je ne fais pas ma maline et même dans la pénombre, je ne perds pas Philippe des yeux ! Et puis on passe de salles en salles, les décors sont féériques, la rivière qui passait ici il y a environ 2 millions d'années a sculpté la roche de manière impressionnante. Les stalactites et stalacmites qui sont en fait des infiltrations d'eau de pluie, prennent des formes évocatrices et on peut y voir les pires bestioles ! Avis au curieux, si vous laissez votre  imaginaire s'emballer, vous aurrez vite fait d'avoir la trouille!

A demain,
Bye
Julie

08:00 | Commentaires (6) | | |

lundi, 30 août 2010

Tourisme à Périgueux : la vidéo

Aujourd'hui, comme promis, voici un résumé de notre séjour à Périgueux en vidéo ! Deux jours dans chaque ville, c'est bien court mais nous relevons le défi touristique :)

Périgueux est la préfecture de la Dordogne, son nom nous est familier (grâce aux pommes de terre à la façon perigourdine peut être ?) mais elle est souvent mal connue. Nous avons donc découvert cette cité gallo-romaine pour la première fois ♩♫ tou toute première fois ♪♬ ce week-end.

Voici la vidéo de mes aventures, tout seul face caméra mais bien sûr accompagné de Marine, photographe en chef !

Notre journée à Périgueux a été chargée...

de rencontres... Tout au long de nos visites, que ce soit au marché avec le chef Nicolas, à notre hotel ou bien encore l'après midi avec William, les périgourdins ont agréablement partagé leur amour de ce coin de France, certains venaient même nous aborder spontanément.

de culture... Il y a de nombreux musées à Périgueux, le plus impressionnant étant celui de Vesunna, un site gallo-romain préservé, dans une architecture exceptionnelle créée par Jean Nouvel. On peut y voir une domus datant du premier siècle de notre ère. Autre visite incontournable, la cathédrale Saint Front, classée au patrimoine de l'UNESCO. Cest un peu le point de repère lorsque vous êtes en ville, son clocher de style byzantin est toujours visible.

d'instants gourmets... Après quelques restaurants testés, comme l'excellent Grain de Sel, le moment culinaire le plus marquant reste la visite du marché (l'un de plus grands de France) suivie du cours de cuisine à Initials chef. Rien de mieux qu'un plat du coin fait maison avec les conseils d'un chef.

Suivez la suite de nos aventures aquitaines sur Facebook et sur Twitter !

à demain
Nicolas

 

09:53 | Commentaires (3) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu