Avertir le modérateur

vendredi, 03 juin 2011

Dernier jour dans le Doubs : Montbéliard à vélo ou en Peugeot ?

Pour notre dernière journée dans le Doubs, nous visitons Montbéliard. Une ville où il fait bon vivre, en vélo dans le parc du Près-la-Rose ou au volant de l'une des magnifiques Peugeot qui ont fait la renommée de la ville. En route avec quelques images:

Petite mise en jambe ce matin, nous visitons le château des ducs de Wurtemberg. Rappelons que la ville a été sous domination allemande pendant quatre siècles jusqu'en 1793, ce qui lui donne une teinte originale avec des façades colorées et des maisons à colombage.

wurtemberg.jpg

Nous nous dirigeons ensuite sur une presqu'île entre rivière et canal pour découvrir le parc du Près-la-Rose et son Pavillon des Sciences. Le jardin est surprenant : on y trouve des sculptures d'insectes géants, un labyrinthe ou encore encore un skatepark qui permettra aux amateurs de trottinette de peaufiner leurs sauts.


Le Pavillon des Sciences mérite qu'on y passe quelques heures. En ce moment, on peut y voir une exposition au sujet d'un animal poilu, haut comme trois vaches montbéliardes: le Mammouth. Sur des bornes interactives, on découvre qu'il peuplait la région il y a 5000 ans. Pour vous donner une idée, une sculpture du mammifère grandeur nature est exposée dans la première salle. Gigantesque!

velocanal.jpg

Nous ne quitterons pas la ville avant d'avoir entendu la belle histoire de la marque Peugeot. Nul besoin d'être un passionné d'automobile pour se laisser porter par l'imaginaire que véhiculent les modèles exposés. Des premières diligences aux voitures de Formule 1, chacun y trouvera la voiture de ses rêves. En voiture, Simone!

Et à une prochaine!

Manon

08:03 | Commentaires (3) | | |

jeudi, 02 juin 2011

Les délices du Doubs !

Cette journée gourmande commence dans le « tuyé » du papy Gaby à une vingtaine de kilomètres de Pontarlier. Ce bâtiment est typique des fermes de la région de Morteau dans le Doubs. Une pièce « tuyé » a la particularité d'avoir un toit haut où l'on suspend les morceaux de jambons, de saucissons pendant quelques semaines au dessus d'un feu de sapin, d'épicéa ou de genévrier... La fumée parfume la viande.  Allons faire un tour dans ce tuyé:

Nous goûtons à la langue de bœuf fumée: un produit phare de l'établissement que viennent acheter des clients venus d'autres régions tellement ils l'apprécient. Un régal !

papygaby.jpg

A quelques kilomètres, dans la commune de Longeville, nous continuons notre balade gastronomique par une escale à l'Auberge « le Relais d'Istria ». Ce restaurant a conservé son authentique four à pain. Une pause agréable. Les prairies alentour invitent à s'attarder. Mais rien ne doit nous faire manquer notre rendez-vous avec la fée verte...

La fée verte est le surnom de l'absinthe, dont la ville de Pontarlier est la capitale. Selon la légende, elle apparaît dans le verre au moment où on ajoute l'eau à l'alcool à travers un morceau de sucre. Nous scrutons nos verres. Ce breuvage a la réputation d'avoir fait tourner beaucoup de têtes. A tel point qu'il fut interdit en 1914. Aujourd'hui, on peut à nouveau goûter ce mélange débarrassé de l'excès des produits nocifs qui l'avaient condamné. Une alternative (toute aussi alcoolisée, à boire avec modération): la liqueur de bourgeons de sapin, spécialité régionale de caractère.

distillerie.jpg

Avant de quitter l'atelier, nous filons visser quelques alambics qui rempliront les prochaines bouteilles. La distillerie Pontarlier-Anis de Guy François vient de nous livrer ses secrets de fabrication, un savoir-faire transmis depuis quatre générations.  Nous repartons d'excellente humeur !

A la votre,

Manon

08:00 | Commentaires (2) | | |

mercredi, 01 juin 2011

Suspense dans le Doubs : de la forêt des dinosaures à la Saline royale

Nous continuons notre visite du Doubs par une excursion dans la forêt du massif jurassien. A quelques kilomètres du gouffre de Poudrey, des fossiles de dinosaures ont été déterrés il y a quelques années... C'est là que se dresse le Dino-Zoo, un parc éducatif à destination des passionnés de ces créatures de la Préhistoire. La reconstitution est telle qu'on se prend à douter de leur extinction, la preuve en images:

Le parc est animé par un mordu de paléontologie, Guy Vauthier, qui transmet au public son enthousiasme depuis bientôt vingt ans. Il nous présente à son vieil ami le platéosaure long de 7 mètres, une espèce locale de dinosaure herbivore, pas méchant pour un sous. Jurassic Park peut se rhabiller.

dinozoo.jpg

Pour se remettre de nos émotions, nous gagnons Ornans, le berceau du peintre Gustave Courbet. Véritable mascotte de la ville, son musée est en rénovation, mais un nouvel établissement ouvrira ses portes le 2 juillet prochain. Il permettra de découvrir ses toiles des paysages de la Loue qu'il affectionnait particulièrement. L'hôtel-restaurant « La table de Gustave » nous fait partager un moment de convivialité autour d'une savoureuse cuisine de terroir.

ornans.jpg

Nous terminons la journée par une visite instructive de la Saline royale d'Arc-et-Senans, conçue par le génial architecte Claude-Nicolas Ledoux. L'emplacement stratégique du site à côté de la forêt de Chaux permettait un approvisionnement régulier en bois pour faire bouillir le sel qui arrivait mélangé à l'eau par des canalisation souterraines. Structuré en forme d'hémicycle, le bâtiment abritait une véritable ville: des bureaux, des logements, une chapelle... et même une prison! Car à l'époque, le précieux sel était l'objet de toutes les contrebandes. Gare au sel ou droit au cachot!  Visiteurs avertis, nous regagnons Pontarlier pour un sommeil bien mérité.

A demain!

Manon

08:00 | Commentaires (4) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu