Avertir le modérateur

mercredi, 15 juin 2011

Du donjon de Laval à l'abbaye de Port du Salut : 2ème jour en Mayenne

Notre deuxième jour en Mayenne nous conduit aujourd'hui dans les ruelles de la préfecture de Laval, une ville médiévale splendide. Nous nous promenons dans le bourg castral avant de gagner le château, lové sur son éperon rocheux.  On découvre la suite en vidéo:


Après une visite du musée du château de Laval dédié au courant d'art naïf (Laval est aussi la ville du Douanier Rousseau). Nous grimpons au sommet du donjon. Dix siècles d'histoire ont façonné cette imposante tour. Monument défensif, elle abrita également une bibliothèque et servit même de prison pendant la révolution française.

vieuxlaval1.jpg

En début d'après-midi, nous terminons notre déjeuner à la fromagerie Bio du Maine. Ce nouvel établissement a fait le pari de réunir les meilleures coopératives laitières de la région. Les vaches ont été particulièrement chouchoutées. Nous ne résistons pas à l'occasion de déguster un morceau d'Entrammes, une recette inédite de fromages au lait cru ! L'Abbaye de Port-du-Salut qui en assurait la fabrication a complètement changé d'activité.

fromagerie.jpg

Pour en avoir le cœur net, nous avons rencontré le père Joseph à l'Abbaye de Port-du-Salut. Sa nouvelle spécialité, c'est l'énergie. Spirituelle lors des prières et des offices dès 4h30 chaque matin. Mais aussi électrique: le père Joseph supervise une centrale hydro-électrique accolée à l'abbaye sur les rives de la Mayenne.

 

perejoseph.jpg

Un moine avec une main dans la Bible, une autre dans le cambouis.  Et une formidable rencontre qui conclut cette belle journée de découverte à travers la Mayenne.

A demain!

Manon

 

08:00 | Commentaires (3) | | |

mardi, 14 juin 2011

De rives exotiques à la Mayenne en canoë

Nous posons nos premiers pas en Mayenne à Cossé-le-Vivien, sur une terre de dépaysement... celle du musée Robert Tatin, un artiste voyageur à l'extravangance communicative.  Voyez-vous même... de totems en statues, nous profitons de cette mise en jambe spirituelle pour bien commencer la journée.


Ce Monsieur Tatin, peintre, sculpteur et céramiste de renom, était un sacré bonhomme : après avoir sillonné l'Europe, New York et une bonne partie de l'Amérique latine, en 1962 il revient à sa Mayenne natale pour y installer une demeure à l'image de toutes les grandes croyances qu'il avait pu examiner pendant ses voyages.

 

jour1_1.jpg

Totems, sculptures primitives,  symboles religieux, mythologiques: les oeuvres contiennent une myriade de références aux grandes civilations.  A travers cette synthèse improbable, Robert Tatin propose  rien de moins qu'une vision très personnelle de l'humanité.  Son musée est une fantastique leçon d'histoire de l'Art et de Philosophie.

jour1_2.jpg


La très jolie ville de Château-le-Gontier nous offre une halte bien méritée.  Nous reprenons notre souffle du haut de l'Eglise Saint-Jean qui surplombe la ville et... son port de plaisance: l'occasion rêvée de repartir en voyage!

Telles deux Inuits, nous allons naviguer sur la Mayenne.  Depuis les rives de la base navale Canotika, nous préparons notre navire:  un canoë livré en une trentaire de pièces détachées.  Que vous soyez amateurs de puzzle ou de sport, sachez que c'est un modèle très fiable « 100% made in Mayenne » de la marque Nautiraid.

 

jour1_3.jpg

Cette exclusivité régionale permet d'emporter son kayak dans un sac à dos.

A bord de cette embarcation, les plus courageux pourront pagayer jusqu'à Saint Nazaire, et pourquoi pas New York à la rame?

On vous avait prévenu que la Mayenne allait vous emmener loin...

 

08:00 | Commentaires (2) | | |

vendredi, 10 juin 2011

Périgord pourpre : dernière balade en Dordogne

Voici notre (déjà) dernière journée dans le Périgord à voir en vidéo :

La Dordogne est là, à nos pieds, qui clapote. Avec forcément des canards qui papotent. C'est calme, deux ponts qui se rejoignent devant nous. Deux rivières aussi. Nous sommes à Limeuil. Et la rivière Vézère, originaire de Creuse, vient se mêler à la rivière Dordogne pour ensuite, toutes deux, courir jusqu'à la Garonne.

IMG_1675.jpg
IMG_1681.jpg

Un ptit bourg historique, 300 âmes, quelques artisans, que vous pouvez voir sur notre vidéo. Une cité qui s'accroche à un promontoire, qui se souvient d'une vie rythmée par les gabarres. Le port où s'entassaient les chargements de bois, de fromages, d'épices, de merrains (oubliez wikipédia, je l'ai fait pour vous, ce sont les pièces de bois pour faire les tonneaux) n'est plus aussi fringant qu'aux 18 et 19ème siècles. Mais la bourgade respire le Moyen-Age. Des remparts, des portes d'entrée en haut, en bas, des herses que l'on pouvait descendre pour se protéger des vilains.

Cela grimpe, cela tourne, des recoins par ici, des labyrinthes de maisons ailleurs. C'est mignon voire ravissant. Tout comme là haut, tout au sommet. Sur deux hectares se trouve un jardin qui fourmille de bonnes idées. Les "jardins panoramiques" de Limeuil, c'est son nom. "Panoramique" car entourée de 360 degrés où la vue porte loin. "Jardins" car c'est vert, c'est fleuri, ca se veut un parc à l'anglaise, la nature canalisée et romantique. C'est jaune aussi, rouge, bleu, rose... Il y a des pastels, des nénuphars, des fougères, des séquoias, des pommes de terre, de la menthe, de la jachère... Il y a de tout, en fait. Un jardin extraordinaire comme dirait Trénet. Un jardin avec des ifs, des cavernes creusées dans le calcaire, des poissons rouges dans un bassin. Un embroglio où les enfants ont leur parcours pédagogique. Où on voit aussi des amoureux qui s'bécottent sur des bancs (presque) publics.

IMG_1798.jpg

A quelques 5 minutes 12' de là, en contrebas, Sébastien est un brasseur équipé de sourire et d'une barbe fleurie. Un an qu'il est ici, aux côtés de Han, un hollandais. Une petite brasserie, celle de la lutine, commencée voilà 10 ans. De la blonde, de l'ambrée, la fameuse "de Noël", aussi. Voilà les bières qu'ils proposent. L'idée de produire de la bière à la fraise est dans les cartons. Pour l'heure, ils maitrisent celle au noix. On a trinqué, on a aimé, mais pour tout vous avouer, le goût du fruit du noyer, on l'a pas vraiment trouvé..

IMG_1860.jpg

"Bière en apéro, Monbazillac qui précède le digeo". Proverbe maison inventé pour l'occasion ;) Car pour cloturer notre périple, on veut encore faire une rencontre sympathique.

C'est Christian Roche, vigneron de l'Ancienne Cure, à 10 kilomètres de Bergerac, qui s'y colle.

Rugbyman passionné, il mélange la douceur, la taquinerie, la verve et le sérieux. Son polo est collector d'ailleurs -je veux le mêêêême- l'auto dérision intelligente avec son "Ivre au chai", écrit en grosses lettres (NDLR: Yves Rocher, pour celui du fond qui ne suit pas).

IMG_1890.jpg

Il est le fier descendant de trois générations de viticulteurs. Son vin crépite dans son chai. On s'amuse à coller l'oreille aux barriques, ca pétille autant qu'une rondelle citronnée dans un coca glacé... Sauf que pffffffiou, la couleur, l'odeur et les arômes jouent sur une autre planète. 5 communes fières d'appartenir à cette même AOC, soit 2800 hectares. Des vendanges tardives, en octobre voire novembre pour récolter les raisins flétris, gorgés d'un sucre concentré. Voilà d'où vient le Monbazillac... 14.5° d'alcool qui glousse dans le palais.

Juste un verre, pas plus.

Juste de quoi trinquer. La balade se termine. On va devoir rentrer. On sourit, Antoine et moi, car bigre, on a aimé...

A bientôt,

François-Xavier

(d'autres photos de notre périple en Dordogne sont visibles sur mon site web)

23:23 | Commentaires (1) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu