Avertir le modérateur

lundi, 08 octobre 2012

Bruxelles, ma belle…

"Bruxelles, attends- moi j'arrive

Bientôt je prends la dérive" - Dick Annegam

 

Et voilà, c'est parti pour mon dernier voyage en tant que reporter chez MonNuage… A la gare du Nord, à Paris, je rejoins Tania que vous serez amenés à retrouver souvent sur ce blog. C'est elle qui désormais tiendra la caméra et vous emmènera à l'aventure, elle qui vous fera découvrir de nouvelles destinations et je l'espère, continuera à vous faire rêver (un peu)…

Mais l'heure n'est pas encore aux "au revoir", au contraire, le voyage débute à peine. Notre train nous mène tout droit à Bruxelles, point de départ pour notre séjour dans la Wallonie !

 

Je connais déjà un peu cette ville, et c'est avec plaisir que j'y retourne. Je sais que Bruxelles est pleine de surprises… Qu'est-ce qui nous attend cette fois ? Je vous laisse découvrir ça dans notre vidéo consacrée à la capitale de l'Europe, avec déjà Tania à la réalisation ;)

 

Nous commençons donc notre balade matinale sur la place du Jeu de Balle. Quartier populaire, paradis des chineurs en tout genre, la place du Jeu de Balle est connue de tous les Bruxellois, mais rarement visitée par les touristes… On y trouve vraiment de tout et de rien. Certains diront : "surtout de rien". Je pense qu'un passionné de brocantes et vides-greniers doit pouvoir y trouver quelques bonnes affaires, mais c'est vrai que pour le néophyte, on voit beaucoup d'objets un peu kitsch et qui semblent a priori sans grande valeur… Quoiqu'il en soit, cette vaste brocante, qui a lieu tous les jours, reste un bon point de départ pour une journée à Bruxelles. C'est l'occasion de faire des rencontres et de découvrir une facette souvent méconnue de la ville.

Nous prenons un café au coin de la place, à "La Brocante", puis nous remontons la rue Blaes, réputée pour ses magasins d'antiquaires et de brocanteurs. On prolonge le plaisir après avoir quitté la place du jeu de balle…

IMG_1923.JPG

IMG_1933.JPG

IMG_1936.JPG

Nos pas nous conduisent alors vers l'Eglise Notre Dame de la Chapelle et la gare de Bruxelles-Chapelle. Je ne sais pas si cette gare est toujours desservie, aujourd'hui elle ressemble davantage à une vaste friche industrielle qu'à une gare à proprement parler. Les graffeurs se sont emparés des lieux, un skatepark y a été installé, il y a des photos sur les murs comme si une exposition avait lieu là… En réalité, Recyclart s'est installé ici. Recyclart c'est un centre d'art, une association qui cherche à redonner du souffle à ce quartier à travers "le développement d’un projet d’économie sociale, de réflexion urbaine et de création et de diffusion artistique"

Vous y trouverez aussi un petit bar, un café parfait pour se poser un midi dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. A peine installés, notre voisin de table a déjà entamé la conversation. L'occasion de discuter, d'en savoir un peu plus sur la ville et sur cet endroit en particulier. Le plaisir simple de rencontrer des inconnus, de partager avec eux un moment de vie, et de se quitter comme on quitterait un ami…

IMG_1993.JPG

IMG_1994.JPG

La journée se poursuit sur les pavés de la place Sainte Catherine (où ne dansent plus les hommes et les femmes en crinolines), mais où l'on peut désormais visiter "la Centrale", un centre d'art contemporain dédié à la photo et aux arts visuels. Nous y rencontrons Carine, directrice artistique de l'établissement, qui nous guide à travers l'exposition "Mind-Scapes" qui se tient à Bruxelles pour le Summer of Photography. 

IMG_2024.JPG

La journée se termine sur la place Saint-Géry. Plus précisément dans les halles, où l'on peut boire un verre tout en faisant une petite partie d'échec. L'occasion pour moi de montrer l'étendue de mon talent à Tania, à la fois stupéfaite et admirative… ;)

IMG_2014.JPG

La fin de journée passe, la soirée avance… Nous partons rapidement à la découverte de Bruxelles by night. Entre deux bières, nous n'hésitons pas à nous engager dans les petites ruelles pour dénicher des petits estaminets typiques. La soirée ne fait que commencer.

 

A demain

 

Antoine

09:00 | Commentaires (3) | | |

dimanche, 09 septembre 2012

La der du Der

Dernier jour de l’opération "lac du Der", nous partons approfondir nos connaissances du pays champenois au musée du Pays du Der. Une vidéo, produite par le musée, nous explique la naissance du lac. De nombreux documents d’époque permettent de mettre des images sur la disparition des villages.

En tout cas, voici notre vidéo à nous de cette dernière journée autour du lac :)

 

 

Nous continuons notre visite du musée par la grange des Machelignots qui abrite une série de reconstitutions de scènes de la vie d’autrefois. On peut également y admirer une immense maquette de maisons à pans de bois, de quoi se prendre pour un géant à Liliput !

N°1.jpg

N°2.jpg

Construit comme un parc à thème, le musée offre quelques belles balades à la découverte d’une mare et d’un potager pédagogique, d’un jardin des insectes et d’un jardin des simples. Autant d’occasion d’aller observer de plus près les rouages mystérieux de mère nature, un retour à l’école en somme ! ;)

N°3.JPG

Le clou de la visite réside dans la présence de l’église de Nuisement, entièrement démontée et reconstruite pour trôner sur la place centrale du village du musée. Tous les ans, une messe y est célébrée à la mémoire des habitants des villages disparus. Attenant à l’église, le cimetière rassemble les corps des défunts qu’on a du également déplacer. Seul les derniers habitants encore vivants des villages pourront être enterrés ici.

N°4.jpg

Nous voilà donc incollable sur le pays du Der, il nous reste cependant tout un pan de la culture locale à explorer !

 

L’après midi direction Bassuet pour une partie de géocaching dans les vignes. Gregory nous accompagne pour nous expliquer les régles de cette chasse aux trésors des temps modernes. Cette activité très à la mode permet de pimenter un peu les traditionnelles balades ;)

N°5.jpg

Après quelques tâtonnement j’arrive à maitriser la bête (le GPS) et m’approche lentement mais surement de la cache. Près du but j’entrevois une voiture garée dans les vignes et là je me dis : “Cool, ils ont ramené une limousine avec un minibar pour qu’on puisse goûter une petite coupe de champagne !“ Bon, j’ai clairement mis à côté… Dans la voiture nous tombons sur Gérard, géocacheur qui lui aussi, armé de sa tablette numérique, traque la cache aux mystères ! Grand prince, je lui laisse la primeur de la découverte ! C’est ça qu’on appelle la classe !

N°6.jpg

Après cette promenade dans les vignes, notre conscience professionnelle, notre goût de l’investissement personnel, tout nous pousse à donner le meilleur de nous même pour aller à la rencontre… Du Champagne !!!

DSC_1444.JPG

C’est dans une de ces caves si prisées des amateurs de bulles que nous rencontrons Laurence et Charles. La dégustation prend une autre dimension lorsque des passionnés vous font partager l’amour de leur art et c’est avec ravissement que nous trinquons… Alors à la vôtre !

DSC_1454.JPG

 

DSC_1413.JPG

Et à bientôt pour de nouveux voyages !

 

Cédric & Antoine

09:00 | Commentaires (0) | | |

samedi, 08 septembre 2012

Au coeur du Der

Un peu d’histoire pour commencer la journée, et quelle histoire ! Nous partons à la rencontre de Daniel Dautel, un Greeter, qui va nous faire découvrir la face cachée ou plutôt la face submergée du lac du Der.

Voici notre journée en vidéo :

 


 

Chargé de réguler le débit de la Seine pour protéger Paris des inondations, c’est dans les années 1960 qu’ont commencé les travaux pour créer ce qui allait devenir le plus grand lac artificiel d’Europe !


Cet immense chantier ne s’est pas fait sans mal, et pour cause, trois villages ont du être englouti sous les eaux afin que le lac puisse voir le jour. Symbole de ces villages disparus, l’église de Champaubert en est le seul vestige. 

N°2.jpg

C’est avec beaucoup d’émotion que Daniel nous a fait partager son histoire, la maison de son grand-père se trouvant maintenant sous les eaux. Au delà de l’aspect ludique du lac et de toutes les activités qu’on peut y pratiquer, ce devoir de mémoire est très important pour les habitants de la région. Beaucoup ont dû laisser leurs souvenirs emportés par les eaux. Tous les ans, lors du marnage, les ruines affleurent et les émotions avec.

N°3.JPG

Et si on prenait un peu de hauteur ? En poussant un peu sur les guibolles, on peut profiter d’un magnifique point de vue sur le lac et ses environs grâce au château d’eau observatoire de Giffaumont. N’oubliez pas vos jumelles dans la voiture parce qu’on sent bien passer les marches !

N°4.jpg

Changement d’ambiance pour cet après midi, nous avons rendez-vous au milieu de nulle part et ce n’est pas très bien indiqué en général “au milieu de nulle part“. Coup de bol pour nous, là, il y a des panneaux ! Et oui, c’est le nom d’un lieu-dit dans lequel nous découvrons des hébergements insolites

N°6.jpg

Parfait pour retrouver une âme d’enfant, on peut y passer une nuit dans les arbres, à l’abri dans une cabane tout confort (les cabanes en palette c’est bon pour les gamins !). En plus c’est un superbe point de vue pour admirer la faune locale.

Pour ceux qui préfèrent rester les deux pieds bien sur terre, c’est dans une roulotte rutilante que vous pourrez rejoindre Morphée. Humm ça donne envie de se rouler en boule sous la couette en écoutant le vent jouer dans les branches…

N°8.JPG

Pas de répit pour les braves, nous terminons cette deuxième journée en chevauchant fièrement nos montures à pédales pour un tour à vélo. Nous n’avons pas poussé le vice jusqu’à tester les 250 kilomètres de balades disséminés aux environs du lac mais on a quand même mangé quelques kilomètres !

N°9.JPG

Pffiou ! Rincé !!

 

Cédric

09:00 | Commentaires (0) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu