Avertir le modérateur

lundi, 09 janvier 2012

Arrivée en Australie du Sud !

Antoine avait parié sur 8. M'en étais tenu à 7. Et m'abaissant à jouer petits bras, je pensais lui laisser la victoire haut la main. Et pourtant… L'un et l'autre nous sommes trompés. En 31 heures de voyages, entre vols et attentes dans les aéroports, seuls 5 déjeuners servis sur nos tablettes. Un nombre dérisoire somme toute. Car au départ de Nantes, nous savions que nous avions faim. Faim de remplir nos assiettes, oui. Champion de lever de fourchette, je suis. Faim surtout de remplir nos yeux de cet autre côté de planète.

Un rêve de grands garçons...



L'Australie est à une poignée d'heures, un pays continent, une myriade de clichés, de couleurs, d'Aborigènes énigmatiques, de distances improbables, d'animaux qui fascinent, de corps sculptés par des sports forcément tous troooop cooooools.

Orly-Londres en un clin d'oeil. Heathrow gigantesque, duty free qui scintille. Longs corridors, bus qui mènent de terminal en terminal. Longues minutes à imiter la sardine dans sa boite d'alu, collé à une grosse mama aussi heureuse qu'opulente. Salle d'attente si vaste, si bien apprêtée. Et tous ces gens là, à nos côtés… Tant de personnes d’ailleurs, étrange….  deux guichets d'embarquement pour un seul et même vol… Surtout que s’y ajoutent soudain une colonie d'hôtesses, de stewards, de pilotes en défilé sagement orchestré. Des jambes partout, des chignons par dizaines, des complets impeccables. Un colloque de personnel naviguant en livrée ? Pas pour un seul avion tout de même… euh… si ? Mais est ce bien raisonnable ?

On sourcille, se pose la question, ébauche un sourire…

Et si… Et si, cette salle d'attente cathédrale, ces passagers par centaines, ces dizaines d'uniformes Qantas… Et si comme joujou d'une si grande traversée, un seul et même avion?

LE grand avion? Nan…. N'en jetez plus, tout de même… Et en fait…. si.


Une heure plus tard, la joie de gosse d'avoir le hublot d'un A380 de Qantas comme voisin direct. Grand, spacieux tout autour. Le tissu surpiqué, la tablette imitation fibre de carbone, l'écran géant individuel, l'appui tête au design forcément étudié par un ostéopathe (pas possible un confort pareil). On piaffe, on est radieux…

Singapour arrive dans un feulement quelques (grosses) poignées d'heures après. Stop and go nécessaire. Autre avion, un tantinet plus intimiste, et 6 heures plus tard une ville au prénom si féminin, là bas…. si loin. 


Adelaide.

Il est à peine 7h00.

Magnifique la lumière, bonhomme notre chauffeur.

Accent compréhensible, bouchons routiers anecdotiques. Un tour de chauffe rapide dans la capitale de l'Australie du Sud. Loin de Sydney, à des milliers de kilomètres de Darwin, de Melbourne, de Pirth.

Une ville qui déborde le million d'habitants. Toute en rues parallèles ou perpendiculaires, à l'architecture victorienne parfois, contemporaine souvent. La cinquième du pays, et des allures de grande cité américaine.

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

Visite rapide du plus grand marché couvert d'Australie : Central Market. Des étals cosmopolites, mangues, bananes, kangourou, steak d'espadon, et thés en feuilles, nems et pho vietnamien, vins australiens, chiliens, ou de Bourgogne, patates douces, camembert de normandie ou brie de Meaux, poulet massala, nan au fromages, couscous, tajine, un café et l'addition… Des couleurs qui se regardent, se reniflent et se mangent, des paniers remplis avec discipline… Brouhaha paisible, public patient, ordonné…

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

Une ville étendue, mais où tous les monuments se concentrent en un petit périmètre. North Terrace, grande artère où la mémoire des anciens combattants se retrouve dans des statues monumentales, des croix, des stèles. Pas morbide pour un sou, pourtant, L'Université à deux pas, le Botanic Garden, le Parliament, le National Wine Centre, et surtout le "South Australian Museum". La Rundle Street, grande artère piétonne où les enseignes de vêtements succèdent à celles de chaussures, et vice et versa et en sens inverse et surtout réciproquement.

 

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

Une location de 4x4 plus tard, chemin gaillard vers le sud. Un gros mastodonte 4 roues motrices comme compagnon de voyage. Très chic dans sa livrée blanche orné d'un pare buffle. Prise en main en serrant les fesses. Gérer la conduite à gauche, appréhender la hauteur et largeur du machin dans les rues d'une grande ville, l'embrayage automatique aussi. Direction avouée, Cape Jervis. Une pointe à l'extrémité de la Fleurieu Peninsula. Ici et jusqu'à la fin de ce périple, remercions l'agence Australie à la Carte pour son aide dans la logistique de notre voyage.


La route se dessine dans un Adélaide qui s'étend encore sur des dizaines de kilomètres. Les paysages se vallonnent, ébauchent des teintes de vert.. La Mc Laren Vale, des vignobles réputés, c'est donc là que commence l'autre Australie, celle éloignée des grandes villes… Arrêt chez un viticulteur, Coriole Vineyards

 

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

Les cabernets sauvignons sont des perles, les shiraz des rouges à découvrir… Le vin ici est bon. Une institution respectée et adoubée. Il est leur fierté, et elle est justifiée…

Nous partons ensuite pour Port Elliot, promenade en bord de mer. Et pas n'importe laquelle : l'Océan Austral s'il vous plait !

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

australie du sud,australie,voyage,tourisme,video,adelaide,vignoble,mer,ocean,kangourou

La route nous mène ensuite à Cape Jervis. Elle s’arrête à un ferry. La côte s'éloigne, une autre, toute proche s'annonce : Kangaroo Island est là, à trois quart d'heures de mer plane de distance. 

Alors à demain ! ;)

François-Xavier

08:00 | Commentaires (3) | | |

dimanche, 08 janvier 2012

Voyage en Pologne 2/2 : Varsovie

Suite de notre aventure polonaise. Après notre découverte très agréable de Cracovie (voir l'article précédent), nous prenons le train polonais pour rejoindre VARSOVIE.

On peut effectuer le trajet en avion, mais la liaison entre les 2 villes est vraiment facile en train, et c'est cette option que nous a proposé Elzbieta. Bon clairement, ce n'est pas le TGV en terme de rapidité, mais le service est fiable et confortable. Nous avons donc mis 3 heures pour effectuer ces 300 km vers le nord, et rallier la capitale.

trajet cracovie varsovie train

Par où commencer pour vous parler de Varsovie ? Peut être par les aprioris que j'avais. J'ai toujours imaginé Varsovie comme une ville sévère, entièrement reconstruite après la guerre avec une architecture soviétique sévère. En arrivant sur place, j'ai été surpris par 3 choses :

  1. Je n'avais d'un certain côté pas tout à fait tort, certains quartiers de Varsovie sont vraiment issus de l'ère communiste et reflètent toute l'austérité (et le faste par certains endroits) qui la caractérise
  2. J'avais cependant complètement tort sur le reste de la ville, qui m'a époustouflé de beauté et de conservation, souvent très proche de la ravissante Cracovie grâce à une reconstruction à l'identique de plusieurs quartiers rasés pendant la Seconde Guerre Mondiale.
  3. Là où Cracovie a gardé une ambiance "d'époque", qui fait son charme et son romantisme (si, si), Varsovie est devenue est devenue une capitale moderne, grande, branchée, et parfaitement à sa place parmi les grandes villes européennes.

Notre balade dans la capitale polonaise a duré 2 jours et 2 nuits (ne pas oublier les nuits !) et c'était vraiment le minimum pour découvrir cette ville, considérée comme l'une des plus cools d'Europe !

Arrivée le soir, check-in à l'hôtel et petite sortie.

Le lendemain matin, un soleil de rêve nous permet d'entamer la visite de la ville par son édifice le plus impressionnant, le Palais de la Culture et des Sciences. Ce gratte-cial stalinien est le 6ème édifice le plus haut d'Europe avec ses 231 mètres de hauteur (20 de plus que la tour Montparnasse), ses 3200 pièces et ses 42 étages. Je vous laisse constater la solennité de l'ensemble. C'est monumental, à l'intérieur comme à l'extérieur. Très belles photos dans l'article de Merci pour le chocolat.

On dit que le gardien de cette tour, construite en seulement 4 ans dans un contexte de guerre froide, était le seul habitant heureux de Varsovie, étant le seul à ne pas voir avoir vue dessus :)

palais culture sciences varsovie

Il faut bien avouer que la vue sur Varsovie d'en haut est pas mal du tout. Comme le dit Wikipedia : Le PKiN est devenu le symbole de Varsovie et abrite désormais musées, salles de concerts et congrès, trois cinémas, deux théâtres et même un restaurant panoramique avec la plus belle vue de la ville.

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

Notre découverte de la ville se poursuit à pied dans une prestigieuse avenue : la Voie Royale, longue de plusieurs kilomètres, et l'une des plus belles avenue de Pologne (leurs Champs Elysées à eux, quoi).

Musée Chopin, églises, académie des sciences, petits et grands palais... tous les édifices stratégiques de Varsovie s'articulent autour de cet axe, en partie piéton. Voilà une balade incontournable de Varsovie, durant laquelle vous pourrez même vous connecter au wifi gratuit partout !

C'est tout simplement magnifique, et bien évidemment classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

La place du marché ! Touristique mais adorable, et vraiment authentique.

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

Plutôt charmant, non ?? J'ai adoré cette journée, et notamment le charme de la vieille ville, entièrement reconstruite après les bombardements russes et allemands. (ci-après quelques explications sur la Pologne pendant la guerre).

Une bonne table pour couronner le tout ? le restaurant à vins Mielżyński. Un restaurant un peu à l'écart de la ville, dans un petit coin de verdure avec une charmante ambiance de vieille halle restaurée. Pas beaucoup de cuisine polonaise (nous avons testé ça le lendemain, avec délice) mais des tapas varsoviens extra, arrosés de vins des 4 coins du monde. Good wine and good food ! comme dirait le patron...

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

Bien entendu, il n'est pas de visite possible de Varsovie sans parler de l'histoire de la Pologne, et de l'histoire de sa capitale martyrisée lors de la tristement célèbre insurrection de Varsovie.

Cet épisode sombre de la Seconde Guerre Mondiale, du 1er août au 2 octobre 1944, est un soulèvement des Polonais contre l'occupation allemande, à l'aide de milices armées issues de la population de la ville. L'objectif était double : chasser l'armée allemande qui était en train de perdre la guerre, et accueillir en position de force l'armée soviétique et ses intentions expansionnistes.

Au delà du courage des habitants et du danger de cette opération qui devait au départ être éclair, l'insurrection de Varsovie est devenue une tragédie lorsque, dans un sursaut de fierté, l'armée allemande a redoublé de combats sur place, tandis que l'Armée rouge, qui devait apporter son soutien, décidait de retarder son arrivée (je résume un peu).

Ces combats ont fait presque 200.000 morts côté polonais, pris en étau par les 2 puissances militaires, et il était nécessaire, 50 ans plus tard d'y consacrer l'un des musées de mémoire les plus réussis en Europe (selon moi) : le musée de l'Insurrection de Varsovie.

Beau, intéressant, ludique, terrifiant... ce musée est un deuxième incontournable si vous visitez la capitale polonaise.

 pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

On termine ce voyage en douceur ?

Je l'ai cité plus haut : Frédéric Chopin est un des emblèmes de Varsovie. Son nom est partout, sa musique également... jusqu'au parc Lazienki où nous avons pu profiter de la douceur de la météo, et d'un concert en plein air tout simplement magique.

Après 4 jours de voyage, de visites, de sorties (ah les nuits de Varsovie !)... cet instant a été divin. Se poser sur l'herbe, profiter du silence total d'un parc pourtant bondé de monde, et sentir les notes d'un de mes compositeurs préférés se répandre.

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

Vraiment un moment d'introspection ressourçant...... avant de rentrer en France :(

Une dernière bouffée de Pologne. On reviendra, c'est sûr !

Merci à tous les amis blogueurs et photographes qui ont rendu ce voyage génial, et un immense merci à Elzbieta de l'office de tourisme de Pologne (à droite sur la photo) qui nous emmené, choyé, expliqué, amusé à la perfection pendant ces 4 jours mémorables.

- Nicolas - MonNuage.com

pologne,varsovie,voyage,tourisme,culture,visite,photos,monnuage,guide

15:50 | Commentaires (5) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu