Avertir le modérateur

samedi, 08 septembre 2012

Au coeur du Der

Un peu d’histoire pour commencer la journée, et quelle histoire ! Nous partons à la rencontre de Daniel Dautel, un Greeter, qui va nous faire découvrir la face cachée ou plutôt la face submergée du lac du Der.

Voici notre journée en vidéo :

 


 

Chargé de réguler le débit de la Seine pour protéger Paris des inondations, c’est dans les années 1960 qu’ont commencé les travaux pour créer ce qui allait devenir le plus grand lac artificiel d’Europe !


Cet immense chantier ne s’est pas fait sans mal, et pour cause, trois villages ont du être englouti sous les eaux afin que le lac puisse voir le jour. Symbole de ces villages disparus, l’église de Champaubert en est le seul vestige. 

N°2.jpg

C’est avec beaucoup d’émotion que Daniel nous a fait partager son histoire, la maison de son grand-père se trouvant maintenant sous les eaux. Au delà de l’aspect ludique du lac et de toutes les activités qu’on peut y pratiquer, ce devoir de mémoire est très important pour les habitants de la région. Beaucoup ont dû laisser leurs souvenirs emportés par les eaux. Tous les ans, lors du marnage, les ruines affleurent et les émotions avec.

N°3.JPG

Et si on prenait un peu de hauteur ? En poussant un peu sur les guibolles, on peut profiter d’un magnifique point de vue sur le lac et ses environs grâce au château d’eau observatoire de Giffaumont. N’oubliez pas vos jumelles dans la voiture parce qu’on sent bien passer les marches !

N°4.jpg

Changement d’ambiance pour cet après midi, nous avons rendez-vous au milieu de nulle part et ce n’est pas très bien indiqué en général “au milieu de nulle part“. Coup de bol pour nous, là, il y a des panneaux ! Et oui, c’est le nom d’un lieu-dit dans lequel nous découvrons des hébergements insolites

N°6.jpg

Parfait pour retrouver une âme d’enfant, on peut y passer une nuit dans les arbres, à l’abri dans une cabane tout confort (les cabanes en palette c’est bon pour les gamins !). En plus c’est un superbe point de vue pour admirer la faune locale.

Pour ceux qui préfèrent rester les deux pieds bien sur terre, c’est dans une roulotte rutilante que vous pourrez rejoindre Morphée. Humm ça donne envie de se rouler en boule sous la couette en écoutant le vent jouer dans les branches…

N°8.JPG

Pas de répit pour les braves, nous terminons cette deuxième journée en chevauchant fièrement nos montures à pédales pour un tour à vélo. Nous n’avons pas poussé le vice jusqu’à tester les 250 kilomètres de balades disséminés aux environs du lac mais on a quand même mangé quelques kilomètres !

N°9.JPG

Pffiou ! Rincé !!

 

Cédric

09:00 | Commentaires (0) | | |

vendredi, 07 septembre 2012

A la découverte du Pays du Der

Premier voyage avec MonNuage, je retrouve Antoine à la gare, direction la Marne et plus particulièrement le pays du Lac du Der ! Je suis fin prêt, affuté, alors zou ! En route pour la découverte d’un département qui pour moi est un mystère…

Et voici notre première journée autour du lac en vidéo :



Levé aux aurores tel des explorateurs en territoire inconnu, nous partons sur la piste des églises à pan de bois du pays champenois. Sur un périmètre relativement restreint, on peut découvrir une dizaine de ces édifices religieux édifiés entre la fin du XVème et le XVIIIème. On tombe à chaque fois sur un petit trésor architectural, chaque église ayant son look bien particulier (c’est coquet une église !).

N°1.jpg

Pourquoi ces églises à pan de bois me direz-vous ? Et bien, la région ne dispose pas de carrières et faire venir les pierres nécessaires à la construction des églises coûtait beaucoup d’argent pour des villages souvent assez pauvres. Du coup on utilisait les ressources disponibles sur place et en grande quantité comme le chêne !

N°2.JPG

Fabriqués comme un jeu de construction géant, il était possible de les démonter relativement facilement pour les déplacer. Ce qui a été le cas pour l’église de Nuisement, relocalisée suite à la création du Lac du Der et la disparition sous les eaux de trois villages !

N°3.jpg

Nous terminons notre périple matinal par mon coup de cœur, l’église de Saint-Léger-sous-Margerie ! Bien qu’en assez mauvais état, on devine sous les ravages du temps de magnifiques peintures cachées derrière un bâtiment assez trapu. En plus j’ai pu jouer à l’enfant de cœur et sonner les cloches ! Bon, les habitants on du être surpris mais ça valait le coup !

N°4.jpg

Pour finir cette journée riche en découverte, quoi de mieux que d’aller se reposer dans un village fleuri ? Logique dans le premier département fleuri de France ! Haussignémont nous tend les bras et offre à nos yeux ébahis une débauche de couleurs et de senteurs.

N°7.jpg

Qui c’est qui va faire un gros dodo ce soir ? ;)

 

Cédric

09:00 | Commentaires (0) | | |

jeudi, 12 janvier 2012

Les Flinders Ranges et l'Outback

Nous continuons notre périple en Australie du Sud, à travers les Flinders Ranges et l'Outback où notre voyage va prendre fin. Voici donc la dernière vidéo de notre séjour de l'autre côté du planisphère :


 


Pour les aborigènes, le temps est une notion abstraite. C'est ce que nous ont expliqué Tim et Margaret, rencontrés hier soir, un couple d'australiens d'ascendance européenne.

Difficile à percevoir, la culture des "natives australians". Une histoire qui se transmet oralement, sans écrits. Une culture intimement liée à la terre même, à ce continent nourricier. Le temps donc : un concept hors sujet. Le passé, le présent, le futur, tout se recoupe, sans distinction. Une entité globale.

La culture aborigène: si complexe, si emprunte de légendes, de croyances, si peu accessible à ceux qui n'en font pas partie. Une autarcie culturelle nimbée de secrets, inconnue, laissée en suspens.


Et une explication de l'environnement qui fait découvrir l'Australie sous un autre aspect. Une vision passionnante des plaines, montagnes, de la végétation, des hommes et de la faune.

Le Wilpena Pound, mont adulé, oppressant et fascinant au milieu des Flinders Ranges. Une particularité géologique impressionnante. Vu de loin, et de tout autour, un aspect de plat à tarte retourné, posé au milieu d'une grande et immense plaine. Des bords de plusieurs centaines de mètres de hauteur, et un sommet paraissant si plat, si bien érasé.

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

Paraissant, simplement. Car Drew et son Cesna nous font prendre de la hauteur. Un tour en avion, et dans la lumière rasante, la légende évoquée par les aborigènes apparait. Comme une simple évidence. Vu du ciel, on voit non plus un bloc gigantesque et plat, mais on devine deux énormes formes longilignes, longues, et recouvertes régulièrement d'arrêtes. Les serpents du mythe fondateur, les voilà. Deux reptiles gigantesques. Ils seraient les créateurs des vallées, des montagnes, tout autour, en se faufilant, en laissant derrière eux les rides de leur passage. Après avoir bu l'eau des lacs avoisinants, ils auraient dévoré toute la population rassemblé lors d'une fête. Un festin si gargantuesque qu'ils seraient restés là, immobiles, incapable de se mouvoir. Et les formes sous nos yeux sont évidentes. Les écailles, la régularité des lignes.

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

En bas, on distingue aussi des formes. Les kangourous, les wallabies sont là, comme des zébulons. Des émeus, aussi, ces grandes autruches qui vivent en liberté, animaux curieux sous les deux sens du terme. Curieux par l'aspect, curieux de nature. Une fois sur la terre ferme, on en approchera.


On s'invite aussi, au détour d'une ferme à voir les sheep shelder à l'ouvrage. Sheep comme mouton… Shelder comme tondeur. Une équipe de tondeurs professionnels qui, une fois l'an, désolidarisent les moutons de leurs laine. Un travail qui demande une dextérité, une force, une agilité. Les bêtes défilent les unes après les autres, 2 minutes trente pour les mettre totalement en petite tenue. Des équipes qui bossent en itinérance, toute l'année, exploitation après exploitation. Un travail harassant, un travail de bohème… 

 

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

Les Flinders Ranges, c'est tout un environnement éblouissant. Des plaines immenses, des terres où la végétation a ses humeurs, parfois bien vivante, parfois plus timide. Des petits arbustes, quelques eucalyptus, de temps à autre mais rien de luxuriant. Des plaines impeccables, immenses, splendides, qui se mélangent avec des chaines de petites montagnes, de vallées. Le tout aride, bien souvent.


Le 4x4 nous emmène dans les Brachina Gorge, 16 kms de gués, de strates géologiques vieilles de 600 millions d’années qui nous entourent. Le tout décidément désert de trace humaine.

 

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

On se trouve dans l'outback, ici.


L'outback, c'est cet espace où la présence humaine n'est plus la norme. Où seule la nature est une vraie certitude. S'aventurer dans l'outback, c'est emporter avec soi suffisamment d'essence, de vivres, d'eau pour pouvoir s'auto-suffire pendant plusieurs jours. Car sur certaines pistes, croiser un autre véhicule devient un évènement qui n'est pas quotidien.

Bref, on se sent seul… L'espace donne libre court à ses élucubrations.


Perdu au milieu de ceci, Parachilna. Un hameau à l'image de Bagdad Café. La route comme seul lien avec le reste du monde. Un bâtiment principal, qui fait à la fois office de restaurant, d'hôtel, de station service : le Prairie Hotel. Quelques mobiles homes tout autour. 

Des voitures garées devant. Presque une dizaine. Un nombre délirant… Tant d'autos agglutinées en un même lieu… On hallucine, on en a croisé si peu.. 

 

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

On s'attendrait à voir un intérieur d'un autre âge. Avec des tenardiers qui dévisagent, des hôtes aux bacantes tombantes et aux gilets en cuir, piqure rappel de la belle époque des saloons. Pourtant, non. Trois jeunes femmes blondes les remplacent. Ca piaffe, rigole, s'esclaffe. Elles sont aimables, mais s'affairent, pas de question, juste mille tâches. Il y a du monde à servir. L'intérieur est digne des magazines de décor. Très lounge, mobilier recherché, contemporain ou patiné, couleur taupe ou gris souris, musique bobo déversée par des enceintes au dessus d'une tête de bétail.


C'est Jeanne qui a pris la barre de ce navire. Son mari, Ross, est propriétaire terrien. L'hotel restaurant est d'ailleurs installé sur sa lande. 8000 hectares sur lesquels vivent 900 vaches. Un domaine gigantesque où il s'affaire, la plupart du temps, seul. Une diversité de paysage, aussi. 

Ce micro désert, par exemple. Des dunes de sable rouge, un Sahara minuscule de quelques hectares perdus…

 

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

De temps à autre, le travail est ingérable pour lui seul. Il s'autorise alors de l'aide pour rassembler le troupeau. Plusieurs jours de suite sur des quads ou des chevaux. Des journées ponctuées par des campements, façon Lucky Luke, l'esprit des feux de camps comme compagnon pour eux tous. 

australie du sud,australie,flinders ranges,outback,paysage,wilpena,voyage,tourisme

Notre montée n'ira pas plus au Nord. Le voyage retour se profile.


Demain, la route est longue. Se défaire de ces terres vides qui captent. Prendre le temps de rejoindre la civilisation. Deux simple jours loin de tout, mais déjà l'outback a su nous croquer.

Rejoindre Adelaide malgré tout, demain. Croiser peut être ces roads train, ces camions trainant de 3 à 6 remorques. Titiller des dauphins sauvages, aussi, qui sait, au large de la grande cité, à bord du Temptation Sailing avant de sauter dans l'avion... 

Puis reprendre le vol. 


Une parenthèse d'outre mappemonde qui se referme. Avec des petits points… Pour espérer l'ouvrir encore. 


Plus de photos de notre voyage sont à découvrir ici ! :)

Et si vous aussi vous voulez tenter l'aventure, inscrivez vous sur le jeu de l'Australie !

A bientôt,

François-Xavier

08:00 | Commentaires (2) | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu