Avertir le modérateur

vendredi, 10 mai 2013

Culture, détente et découvertes : 3 belles journées en Vendée

En ouvrant les yeux ce matin, je me suis dit qu'en dépit de l'heure matinale, mon roadtrip vendéen s'annonçait plutôt bien ! Le temps d'enfiler ma tenue de voyageur, d'apprécier la météo au beau fixe et d'arriver à la Gare Montparnasse, me voilà dans le train direction La Roche-sur-Yon, où je retrouverais mes partenaires de voyage. Au programme du séjour : visite des plus beaux spots touristiques, et d'endroits plus méconnus mais tout aussi attractifs. Car à part le Vendée Globe et le Puy du Fou, il faut bien dire que je ne suis pas à jour dans l'actualité touristique et culturelle de la Vendée...

Jour 1 : Le bocage vendéen

puy_du_fou4.jpg

Cela dit c'est au Puy du Fou, dans le bocage vendéen, que nous nous rendons en premier. En bon parisien, j'avais remarqué la campagne publicitaire du parc qui avait été faite dernièrement. Aucun mérite puisque les couloirs de métro étaient tous jonchés d'affiches à la gloire du « Meilleur Parc du monde ». La barre était donc placée très haute. Et il faut bien dire qu'elle n'est pas descendue. Impressionnant ce Puy-du-Fou ! Modeste et extravagant à la fois. Les constructions sont gigantesques et il règne pourtant une certaine sobriété dans l'ambiance médiévale du parc, que l'on apprécie tout particulièrement. Finalement les affiches ne mentaient pas, j'ai voyagé dans le temps comme jamais... Mais c'est déjà l'heure pour nous de nous diriger vers Tiffauges. Sur les hauteurs du village, un château en ruines depuis lequel on aperçoit des engins de sièges. Le temps pour nous d'une visite rapide accompagnée d'une démonstration puissante des machines de guerres, et nous voilà de nouveau sur la route direction La Vallée de la Roche, un superbe gîte dans un cadre plutôt rustique. Vu de loin, le moulin à eau attenant à la bâtisse en pierre ne laisse pas imaginer un intérieur ultra design, coloré et luxueux. Une ballade sur le bord du petit lac, une flûte de champagne sur le bord du jacuzzi, et il est l'heure pour nous de rendre les armes...

Jour 2 : La côte Vendéenne et ses îles

Le lendemain, c'est à Saint Jean de Monts que l'on se retrouve. Décontraction est le mot du jour, après le marathon médiéval de la veille... Du coup, après le marché, on se dirige vers le bord de mer. La taille de la plage de sable blanc m'impressionne. A vue d'oeil, j'ai l'impression que je vois toute la côte atlantique.

st_jean_monts.jpg

À côté de nous, un homme s'affaire sur une dune à sculpter dans le sable, et le soleil au zénith nous fait dire qu'il est temps de rejoindre notre deuxième destination de la journée : l'île de Noirmoutier. Pour ça, on décide de prendre le Passage du Gois, qui est une route empruntable uniquement à marée basse et qui permet de rejoindre l'île. Sur les bords du passage, qui s'avère être en fait une véritable autoroute, beaucoup de personnes fouillent le sable encore humide et ramassent moules et berniques. Nous avons rendez-vous au Nord de l'île, au camping La Vendette. Nouveau choc visuel du séjour. En lieu et place des traditionnels mobile home clôturés de thuyas, on trouve des tentes de toiles et de bois à l'ombre d'une grande pinède et qui font face à la mer. La vue est superbe et on décide d'enfourcher les vélos pour remonter la Jetée Jacobsen au bout de laquelle on aperçoit le château de Noirmoutier. Le soleil va se coucher et nous ferons de même.

noirmoutier1.jpg

Jour 3 : Sud de la Vendée et marais poitevin

Le troisième jour, c'est dans le marais poitevin que nous allons, au sud de la Vendée, à Maillezais plus précisément. Plénitude sera le mot du jour. Le site que nous visitons est d'un calme olympien, paisible comme rarement je pensais ressentir un lieu. Nous visitons les ruines de l'Abbaye, avant de descendre plus bas vers l'embarcadère pour une promenade en barque en plein cœur du marais. Là encore pas d'effort, que du plaisir... plaisir des yeux d'abord. Forcément. Je commence à comprendre qu'en Vendée c'est une évidence absolue. Plaisir des oreilles aussi. Quoi de mieux que le bruit des rames sur l'eau et le piaillement des oiseaux... Avouez qu'à coté du tumulte parisien, je suis dépaysé ! Et plaisir de l'intellect aussi, car notre « gondôlier »fort sympathique au demeurant, en profite pour nous faire un petit cours d'histoire géographie. De retour sur la terre ferme, on se dirige vers La Grange aux Roseaux, un petit restaurant au menu duquel farci poitevin et jambon mogette contentent notre appétit. 

maizellais2.jpg

L'après-midi, nous le passons en partie au Prieuré la Chaume à Vix avec Christian Chabirand, un producteur de vin bio passionné et passionnant qui nous fait une petite dégustation de vin, avant de nous faire découvrir son vignoble.

vix2.jpg

Puis nous nous mettons en route vers Moreilles à quelques kilomètres de là où nous sommes reçus dans une maison d'hôtes, Le Portail. Pour cette dernière nuit vendéenne, on ne pouvait pas rêver mieux ! Encore un lieu immense et magnifique, où nous profitons de l'espace balnéo et du jardin, histoire d'achever la journée plénitude comme elle avait commencé.

 

Pour quelqu'un qui n'avait jamais voyagé en Vendée, je ne suis pas déçu ! Les coins que je connaissais de renom ont été à la hauteur, et les découvertes ont dépassé les attentes. Mes partenaires de voyages ont parfaitement rempli leur mission, à savoir me faire profiter d'une région dans la bonne humeur constante et je repars donc pour Paris plein d'images en tête. A coup sûr, je reviendrais...

Jérémy

10:07 | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu